Europe
URL courte
Par
7415
S'abonner

Un tremblement de terre de magnitude 6,4 a été enregistré par le Centre sismologique euro-méditerranéen en Croatie, frappée par un séisme plus faible la veille. Il s'est fait ressentir également en Serbie et en Italie. Au moins un enfant est décédé dans la ville de Petrinja, selon les premières informations.

La Croatie est de nouveau ébranlée par un séisme: le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM) a fait état de secousses de magnitude 6,3 ce mardi 29 décembre. Le CSEM a par la suite revu à la hausse la magnitude, jusqu'à 6,4.

L'épicentre était à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, Zagreb, et à trois kilomètres de Petrinja, soit dans la même zone que celui du séisme du 28 décembre. Le foyer se trouvait à une profondeur de dix kilomètres.

Les habitants de Petrinja ont posté sur les réseaux sociaux des images des rues endommagées en raison des deux séismes qui ont touché la ville en deux jours.

Le quotidien croate Jutarnji list a fait état d'un enfant mort à Petrinja où presque tous les immeubles du centre-ville ont été endommagés. Des équipes de secouristes travaillent sur les lieux. Des militaires y ont été dépêchés également.

Le Président et le Premier ministre croates se sont rendus dans la ville.

«Nous avons des informations selon lesquelles une fillette a été tuée. Nous n’avons aucune autre information sur les victimes», déplore le chef du gouvernement, Adrej Plenkovic. 

Par la suite, la presse locale se référant aux autorités a fait état d'au moins sept morts et une vingtaine de blessés.

Des destructions ont également été signalées dans la capitale.

Le tremblement de terre a aussi été ressenti en Serbie, où la première secousse s'est produite peu après midi à Belgrade (heure locale), suivie de plusieurs répliques. Les habitants de plusieurs régions italiennes l'ont également ressenti, indique l'Institut national italien de géophysique et volcanologie.

La Slovénie a décidé de mettre à l’arrêt «par précaution» la centrale nucléaire de Krsko, selon une porte-parole du site, citée par l'AFP. L’arrêt s'inscrit pourtant dans une «procédure normale» prévue pour de puissants séismes, indique l'agence de presse STA.

Lundi 28 décembre, plusieurs bâtiments avaient été endommagés par un séisme de magnitude 5,2, selon le maire de Petrinja.

Au mois de mars, un séisme de magnitude 5,3 avait frappé Zagreb, faisant un mort et 27 blessés. 

Lire aussi:

La Chine annonce la découverte de deux gigantesques gisements de pétrole et de gaz
Deux immeubles s’effondrent à Bordeaux, trois blessés dont un grave
Jordan Bardella publie une photo polémique d’une assesseure voilée en Seine-Saint-Denis
Tags:
Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), séisme, Croatie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook