Europe
URL courte
Par
6314
S'abonner

Pour sa première interview de 2021, le leader du parti nationaliste NVA (Nouvelle alliance flamande) et bourgmestre d’Anvers, Bart de Wever, a décidé d’opter pour une tenue légère. Lors d’une interview en visioconférence sur Radio 2, la présentatrice a ainsi remarqué qu’il ne portait pas de pantalon.

Début d’année plutôt embarrassant pour Bart de Wever, chef de parti de la NVA et bourgmestre (l’équivalent du maire) d’Anvers. Samedi 2 janvier, lors d’une interview accordée à la station flamande Radio 2, le leader politique se filmait depuis chez lui à l’aide de son smartphone, mais le miroir situé à l’arrière permettait d’apercevoir ses jambes nues.

«Dites, je suis un peu confuse, monsieur De Wever. Vous portez une très belle chemise. Vous l’avez probablement mise spécialement pour nous. Mais sous cette chemise, se pourrait-il que vous soyez assis là en sous-vêtements?», lui a demandé la présentatrice.

Confus, l’homme politique lui a demandé comment elle avait pu le remarquer, avant de se souvenir du miroir de sa chambre. «Bon sang. Je n’ai pas tenu compte de cela. L’année commence par un moment particulièrement embarrassant. Je m’en souviendrai longtemps», a-t-il reconnu.

Moqueur, Georges-Louis Bouchez, leader du Mouvement réformateur du côté francophone, l’a mentionné sur Twitter en lui souhaitant une bonne année, ne manquant pas d’ajouter une photo d’un caleçon aux couleurs de la Belgique.

Lire aussi:

«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Marine chinoise face à l’US Navy: «Les rapports de forces sont en train de s’inverser en nombre»
Tags:
pantalon, vidéoconférence, Anvers, Belgique, Bart De Wever
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook