Europe
URL courte
Par
7619
S'abonner

Des célébrités et des personnalités politiques se sont fait vacciner contre le Covid-19 dans un hôpital de Varsovie et ce, alors que les soignants sont censés être prioritaires. Cette affaire, qui a engendré des critiques envers l'établissement, a poussé les autorités à ouvrir une enquête.

L'administration de vaccin contre le Covid-19 à des célébrités et personnalités politiques, non prioritaires, a provoqué l'indignation en Pologne.

Le porte-parole du gouvernement Piotr Muller a indiqué lundi 4 janvier que le gouvernement a ouvert une enquête, exprimant l'espoir qu'il y aurait «une punition dès aujourd'hui pour les coupables». Les sanctions pourraient inclure des amendes et des procédures disciplinaires, a-t-il affirmé.

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a déclaré samedi à l'agence de presse PAP qu'il n'y avait «aucune justification pour enfreindre les règles», dénonçant un «véritable scandale».

Selon la stratégie nationale de vaccination, la campagne de vaccination a débuté le 27 décembre en Pologne et seul le personnel soignant doit être vacciné en premier lieu.

Tweet révélateur

Toutefois, le centre médical de l'Université de Varsovie a annoncé la semaine dernière qu'il avait vacciné 18 personnalités culturelles qui devaient être des ambassadeurs pour la campagne de vaccination, précisant avoir administré au total 450 doses, dont 300 pour son personnel soignant et 132 pour leurs familles et des patients.

La liste des personnes vaccinées incluait certains politiciens critiqués pour ne pas avoir attendu leur tour.

L'affaire a été révélée quand l'ancien Premier ministre Leszek Miller, un patient de l'hôpital, a tweeté une photo d'un dossier médical montrant qu'il avait été vacciné le 30 décembre.

La Pologne doit commencer à vacciner les seniors, les enseignants et les membres des forces armées courant janvier, avant de généraliser cette opération pour le reste de la population.

Un peu plus de 50.000 personnes ont déjà été vaccinées, a indiqué lundi Michal Dworczyk, le responsable du gouvernement chargé des vaccinations.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
indignation, célébrités, vaccin, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook