Europe
URL courte
Par
Les États-Unis adoptent des sanctions contre Nord Stream 2 (128)
10903
S'abonner

Réagissant aux propos d’un conseiller de Joe Biden sur Nord Stream 2, le président de la Commission de l’économie et de l’énergie au Bundestag a déclaré à Sputnik qu'il était inapproprié que les États-Unis discutent avec l'UE de la politique énergétique de l’union. Selon lui, la construction du gazoduc doit être achevée rapidement.

Interrogé ce lundi 18 janvier par Sputnik, le président de la Commission de l’économie et de l’énergie au Bundestag et membre du parti Die Linke (La Gauche) Klaus Ernst a déclaré que la construction du Nord Stream 2 était «une affaire européenne» qui n’a pas à être discutée avec les États-Unis.

«Je trouve toujours totalement inapproprié que nous discutions avec les États-Unis de notre politique énergétique. [...]. La construction de Nord Stream 2 est une affaire purement européenne. Elle dispose de tous les permis nécessaires et doit donc être achevée rapidement», explique M. Ernst à Sputnik.

Une déclaration qui survient en réaction à la récente proposition de Nicholas Burns, diplomate américain qui conseillait Joe Biden lors de la campagne électorale. En effet, dans une récente interview au quotidien allemand Handelsblatt, M.Burns propose que Washington lève temporairement les sanctions et que les Européens suspendent la construction du gazoduc afin que les deux parties aient le temps de se mettre d'accord sur leurs positions, ce que rejette M.Ernst.

Le président de la Commission de l’économie et de l’énergie au Bundestag avait appelé début janvier les Européens à se mettre d’accord sur les mesures communes à prendre, dans leurs intérêts économiques, pour se protéger des sanctions que des pays tiers imposent. Selon lui, une telle situation va à l’encontre du droit international.

Construction de Nord Stream 2

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux conduites longues de 1.230 kilomètres qui relieront la côte russe à l’Allemagne par le fond de la mer Baltique avec une capacité totale de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an.

Les États-Unis, qui font la promotion de leur propre gaz naturel liquéfié dans l’UE, se prononcent contre la construction du gazoduc russe. En décembre 2019, Washington a imposé des sanctions contre Nord Stream 2, mettant ainsi en suspens les travaux de construction.

La reprise des travaux a eu lieu en décembre dernier avec le navire russe Fortuna qui a posé 2,6 kilomètres de tuyaux dans les eaux allemandes. D’après l'opérateur du projet Nord Stream 2 AG, environ 148 kilomètres restent à poser: 120 kilomètres dans les eaux danoises et environ 28 dans celles allemandes.

Dossier:
Les États-Unis adoptent des sanctions contre Nord Stream 2 (128)

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
Europe, Allemagne, États-Unis, sanctions, Bundestag, Nord Stream 2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook