Europe
URL courte
Par
4218
S'abonner

Emmanuel Macron a annoncé jeudi soir qu’à partir de dimanche la France demanderait un test PCR négatif pour les voyageurs arrivant des autres pays de l’UE... sauf s’ils se déplacent en transport terrestre.

À partir du 24 janvier, la France va demander un test PCR négatif de moins de 72 heures aux voyageurs en provenance des pays de l'Union européenne, a annoncé Emmanuel Macron lors d'une visioconférence des dirigeants européens le 21 janvier. Toutefois, cette mesure ne concernera pas les trajets en véhicule aux frontières et donc les voitures et poids-lourds.

«Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés de cette obligation», a indiqué l'Élysée à l'issue de la réunion virtuelle.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé jeudi soir que «tous les voyages non essentiels» devaient «être fortement déconseillés» en raison de la propagation des nouvelles variantes du Covid-19.

Zone «rouge sombre»

Elle a proposé une nouvelle catégorie «rouge sombre» pour une définition plus précise des zones à risques.

Les voyageurs européens en provenance de ces zones pourraient être soumis à l'obligation de subir un test avant leur départ et de se mettre en quarantaine à leur arrivée.

«Nous proposerons des mesures de sécurité supplémentaires pour les voyages essentiels vers l'Europe, par exemple en exigeant un test avant le départ», a-t-elle précisé pour les touristes arrivants de pays hors UE.

Vers des mesures supplémentaires?

Évoquant le même soir l'éventualité de nouvelles restrictions prises par le gouvernement face à la crise sanitaire, le ministre de la Santé a constaté que l’exécutif pourrait «être amené à prendre des mesures supplémentaires».

En ce qui concerne la campagne vaccinale, il envisage d'atteindre fin août les 70 millions de vaccinés, soit l'ensemble de la population.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Plus de 3.500 patients en réanimation à cause du Covid-19, une première en France depuis le 1er décembre
Tags:
Europe, Europe, UE, souche de coronavirus, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, test
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook