Europe
URL courte
Par
4422
S'abonner

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a voté par 107 voix contre 36 en faveur de la ratification des pouvoirs de la délégation russe. La procédure a été retransmise en direct sur son site.

Une résolution ratifiant les pouvoirs de la délégation russe a été adoptée par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Pendant la séance matinale du 28 janvier retransmise en direct sur le site de l’APCE, 107 parlementaires ont voté pour, 36 contre, et 24 se sont abstenus.

11 amendements ont été présentés lors de la mise au point d’un projet de résolution. L’un d’entre eux proposait de ne pas confirmer les pouvoirs de la délégation russe; un autre de reporter l’examen à la session de juin. Ces deux amendements n’ont pas été soutenus par les parlementaires.

Refus d’évoluer dans le sillage des russophobes

Le président du comité russe des affaires internationales, Leonid Sloutski, estime que les résultats du vote témoignent du fait que l’APCE n’est pas disposée à encourager les initiatives russophobes de certains parlementaires.

Il souligne que l’APCE a voté contre les amendements proposant de limiter les droits de la délégation russe.

«Cela veut dire que l’assemblée ne marche pas et ne se propose pas de marcher dans le sillage de la minorité russophobe agressive et qu’elle est prête au dialogue avec le plus grand pays du continent européen. La Russie garde sa présence à Strasbourg et continuera d’exposer en direct sa position aux collègues européens», indique-t-il.

Cinq années de crise

Les relations entre Moscou et Strasbourg ont déjà traversé une crise. En avril 2014, la délégation russe a été privée du droit de vote suite aux événements en Ukraine et au retour de la Crimée au sein de la Russie. En 2015, le rétablissement des pouvoirs russes à l’APCE a été examiné à deux reprises, mais les sanctions ont été durcies. Moscou a refusé de travailler dans ces conditions. Entre 2016 et 2018, la Russie n’a pas demandé à confirmer ses pouvoirs et a cessé de payer ses cotisations au budget du Conseil de l’Europe.

En juin 2019, l’APCE a rétabli les droits de la délégation et les parlementaires russes ont repris leurs activités au sein de l’assemblée.

 

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
Tags:
vote, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook