Europe
URL courte
Par
526168
S'abonner

Souhaitant à la Serbie une bonne fête nationale, Joe Biden a rappelé à ce pays la nécessité de reconnaître la république autoproclamée du Kosovo et de mener des réformes. Le Président Vucic n’a pas tardé à réagir à ce message.

Le Président des États-Unis, Joe Biden, a adressé un message à la Serbie pour la Journée de l’État du 15 février, l’invitant à reconnaître l’indépendance du Kosovo, a annoncé ce dimanche 7 février le service de presse de l’administration du Président serbe.

«Au nom du peuple américain, je vous adresse, à vous et à vos concitoyens, mes sincères félicitations à l'occasion de la fête nationale du 15 février […]. Nous restons déterminés à soutenir l'objectif d'intégration européenne de la Serbie et nous vous encourageons à continuer de prendre des mesures difficiles pour atteindre cet objectif, notamment en introduisant les réformes nécessaires et en concluant un accord de normalisation global avec le Kosovo, axé sur la reconnaissance mutuelle», a indiqué M.Biden dans sa lettre.

Le Président américain a rappelé que Washington et Belgrade étaient partenaires depuis 140 ans, qu’ils avaient été alliés pendant les deux Guerres mondiales et qu’ils collaboraient dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Réponse de Belgrade

Le Président serbe, Aleksandar Vucic, a aussitôt réagi au message de son homologue américain, notant que «la position de Belgrade concernant la reconnaissance du Kosovo [était] claire», mais que Belgrade devait «veiller au respect de ses intérêts nationaux» «sans céder aux émotions».

«Je remercie M.Biden pour ses félicitations. Quant à la reconnaissance mutuelle, cela n’est spécifié dans les actes d’aucune organisation internationale. Nous comprenons que c’est la nouvelle politique des États-Unis. Washington a déjà entrepris des tentatives pour imposer ce terme [de reconnaissance mutuelle, ndlr] comme quelque chose que nous devons accepter comme une décision finale, j'ai déjà dit en face ce que je pensais de la reconnaissance, et ma réponse ne change pas», a indiqué M.Vucic aux journalistes après des exercices militaires dans la ville de Pancevo.

Le Kosovo en quête de reconnaissance internationale

Une confrontation armée entre séparatistes albanais de l'Armée de libération du Kosovo (UÇK) et la police ainsi que l’armée yougoslaves a abouti en 1999 à des bombardements de la République fédérale de Yougoslavie par l’Otan. Des pogroms en 2004 au Kosovo ont conduit à l’exode des Serbes de cette région autonome.

Le Kosovo-Métochie a proclamé unilatéralement son indépendance par rapport à Belgrade le 17 février 2008, mais reste serbe en droit international selon la résolution 1244 de l'Onu adoptée en 1999.

Ces dernières années, cette république autoproclamée œuvre pour adhérer aux organisations internationales dont l’Unesco et Interpol.

Plus de 90 pays, parmi lesquels la Russie, l’Inde, la Chine et cinq membres de l’Union européenne, sont contre la reconnaissance du Kosovo.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
reconnaissance, Kosovo, indépendance, Aleksandar Vucic, Joe Biden, États-Unis, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook