Europe
URL courte
Par
245176
S'abonner

Le Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères Josep Borrell, n’a pas exclu l’adoption de nouvelles sanctions contre Moscou au lendemain de sa visite en Russie dont il avait vanté les mérites du vaccin anti-Covid Spoutnik V.

L’UE pourrait adopter de nouvelles sanctions contre la Russie le 22 février, lors d’une rencontre des chefs de la diplomatie des pays membres, a déclaré ce dimanche 7 février Josep Borrell, Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité.

«Il appartiendra aux États membres de décider des prochaines étapes, et oui, celles-ci pourraient inclure des sanctions. Et nous disposons également d'un autre outil à cet égard, grâce au régime de sanctions au nom des droits de l'Homme récemment approuvé par l'UE», a indiqué M.Borrell sur sa page.

Le deuxième outil évoqué par le responsable européen est un nouveau régime mondial de sanctions de l'UE en matière de droits de l'Homme en vigueur depuis le 7 décembre dernier. Il s’agit de pouvoir «s'attaquer aux violations et atteintes graves en matière de droits de l'Homme partout dans le monde, même lorsque ces actes sont commis de part et d'autre des frontières», selon un communiqué de l’Union européenne.

La récente visite de Josep Borrell en Russie

Le 5 février, Josep Borrell avait effectué une visite à Moscou où il avait qualifié le vaccin russe contre le Covid-19 de «bonne nouvelle pour l’humanité» et espéré que l’Agence européenne pour les médicaments pourrait l’enregistrer.

Lors d’une conférence de presse avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, M.Borrell a constaté que les relations entre la Russie et l’UE étaient tendues et que «l’affaire Navalny est un plus bas» tout en indiquant que les pays membres de l’UE n’avaient pas jusque-là envoyé de nouvelles propositions de sanctions contre Moscou.

Lire aussi:

Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Deux églises catholiques brûlées sur des terres autochtones au Canada - vidéo
Le «gifleur» de Macron fait appel de ses condamnations complémentaires
Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
Tags:
sanctions, Russie, Josep Borrell, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook