Europe
URL courte
Par
22221
S'abonner

La science a dépassé l’industrie, a reconnu la présidente de la Commission européenne qui a admis des difficultés liées à la production de masse de vaccins anti-Covid.

Intervenant ce mercredi devant les eurodéputés, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a admis que l’UE avait sous-évalué le problème lié à la production de masse de vaccins et qu’il y avait une leçon à tirer.

«À juste titre, nous étions tous très concentrés sur le développement du vaccin, mais globalement nous avons sous-estimé la difficulté liée à la production de masse. Il faut normalement cinq à 10 ans pour produire un nouveau vaccin, nous l’avons fait en 10 mois. C’est une grande réussite scientifique, nous devrions en être fiers. Mais en quelque sorte la science a dépassé l’industrie», a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter que la production des nouveaux vaccins était un processus très complexe et qu’il n’était pas possible de mettre en place un site de production du jour au lendemain.

«En plus, ces vaccins intègrent jusqu’à 400 composants et la production implique jusqu’à 100 entreprises», a-t-elle argumenté.

Or, pour cela une task force a été créée pour accroître la production industrielle des vaccins sous l’autorité de Thierry Breton, le commissaire au Marché intérieur.

«L’objectif est de détecter les problèmes et d’aider à les résoudre. L’industrie doit s’adapter au rythme de la science.»

Vaccins pour l’Europe

À présent, l’UE a autorisé l’utilisation de trois vaccins: Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca. Grâce aux contrats de la Commission européenne, les pays de l’UE pourront avoir accès à plus de 2,3 milliards de doses de vaccins anti-Covid. L’Union européenne s’attend à ce que d’ici la fin de l’été 70% de sa population soit vaccinée.

Cependant, au cours de ces dernières semaines, la Commission s’est heurtée à une série de problèmes dans la livraison de vaccins Pfizer-BioNTech et AstraZeneca.

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
Union européenne (UE), Ursula von der Leyen, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook