Europe
URL courte
Par
3220
S'abonner

Washington a présenté ses excuses pour l'«erreur» commise par des soldats de l'US Navy entrés sur le territoire irlandais sans se conformer aux normes sanitaires prescrites par Dublin.

Une cinquantaine de militaires américains ont atterri à l’aéroport de Shannon, dans le sud-ouest de l’Irlande, sans fournir de tests PCR ni de formulaires de localisation, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Simon Coveney, lors d’une séance de question-réponses au parlement.

Les soldats de l'US Navy venant de Bahreïn, qui étaient entrés dans le pays le 25 janvier, ont passé la nuit dans un hôtel de la ville de Limerick, avant de repartir pour les États-Unis le lendemain. Le ministre a déclaré que cette infraction aux règles sanitaires était due à «une erreur du côté américain».

Mises en cause par Dublin, les autorités américaines ont examiné les circonstances ayant conduit à cette violation, soulignant que les soldats s’étaient ensuite placés en auto-isolement mais étaient néanmoins sortis une fois de l’hôtel pour acheter de la nourriture, a encore précisé M.Coveney.

Excuses présentées

Le chef de la diplomatie irlandaise a déclaré que ce non-respect des directives de santé publique était grave, ajoutant que Washington avait par la suite présenté ses excuses.

«Mon département et notre ambassade à Washington ont reçu des excuses, orales et écrites, de la part des autorités américaines compétentes, y compris des autorités militaires américaines […] Les autorités américaines m'ont assuré que cela avait été compris et ne se reproduirait plus», a ainsi expliqué Simon Coveney.

Le député socio-démocrate Cian O'Callaghan, qui avait interrogé le ministre sur le sujet, a pour sa part pointé à l’Irish Examiner le laxisme gouvernemental à l’égard des troupes américaines débarquant à Shannon.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Rencontre Biden-Poutine: «les Américains ont compris que leur politique russophobe était allée trop loin»
Tags:
militaires, États-Unis, Irlande, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook