Europe
URL courte
Par
1124
S'abonner

Lors d’une récente intervention, la police municipale de Madrid a retrouvé une dizaine de jeunes fêtards, dont plusieurs tentaient de se cacher sous des lits ou dans des armoires. Au total, les agents ont interrompu des centaines de fêtes clandestines dans la capitale pendant le week-end.

La police municipale cherche à faire cesser les fêtes clandestines qui se produisent à Madrid. Ce week-end, 227 rassemblements de ce genre ont été démantelés, rapporte El Pais. Des violations des mesures sanitaires, comme le port obligatoire du masque, ont été systématiquement constatées.

Les forces de l’ordre ont mis en ligne plusieurs vidéos de leurs actions. L’une d’entre elles montre une intervention dans un appartement, où 15 personnes s’étaient retrouvées. Plusieurs convives se cachent sous des lits ou dans des armoires pour tenter d’échapper aux agents.

Dégâts matériels

Plusieurs de ces fêtes clandestines se sont déroulées dans des appartements touristiques, en location. Elles entraînent parfois des dégâts importants.

En centre-ville, trois personnes ont ainsi été arrêtées ce 19 février, après avoir convié une soixantaine d’individus à une fête qui a causé 30.000 euros de dommages, relate El Pais. Certains fêtards s’en prennent également aux agents lors de leurs interventions.

La communauté de Madrid a été l’une des régions les plus touchées par le Covid-19 en Espagne, avec près de 573.000 cas confirmés et plus de 13.500 décès à ce jour, selon le ministère de la Santé.

Lire aussi:

Une ministre traite Asselineau et Philippot de «losers», ces derniers s’insurgent
La situation «dramatique» en outre-mer est «un avant-goût de ce qui risque de se passer en métropole»
Des sportifs américains aux JO s’en prennent aux athlètes russes après des défaites
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Tags:
Espagne, Madrid, police, Covid-19, fête
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook