Europe
URL courte
Par
301389
S'abonner

Plusieurs morceaux de métal perdus par un avion-cargo Boeing après l’explosion d’un moteur sont tombés sur le territoire néerlandais, blessant deux personnes. Il s’agit de la deuxième chute de débris d’un Boeing en 24 heures.

Un Boeing 747-400 à destination de New York a perdu plusieurs pièces de moteur au-dessus des Pays-Bas samedi 20 février, blessant deux personnes à Meerssen, dans la province de Limbourg, a annoncé le service de secours Veiligheidsregio pour le sud du Limbourg.

​«Plusieurs pièces sont tombées dans l’ouest de Meerssen, deux personnes ont été légèrement blessées dont l’une a été hospitalisée», a indiqué le service sur Twitter.

​Plusieurs voitures et maisons ont été endommagées, alors que l’avion a atterri en toute sécurité à Liège, a ajouté le service de secours.

​La personne hospitalisée est une femme âgée qui a été touchée par un fragment d’avion. L’autre blessé est un enfant qui souffre de brûlures, a précisé un porte-parole des secouristes devant les journalistes.

«De nombreuses personnes ont été choquées à Meerssen, car elles ont vu l’avion les survoler avec un moteur en flammes», a noté le porte-parole.

La police locale a invité les résidents à ne pas ramasser les débris mais à alerter les autorités.

Atterrissage d’urgence à Liège

Selon le site d’actualités NL Times, un des quatre réacteurs de l’avion de transport a pris feu peu après le décollage de l’aéroport de Maastricht-Aix-la-Chapelle.

​L’équipage de l’appareil, qui appartient à la compagnie aérienne britannique Longtail Aviation, a décidé d’atterrir à Liège par mesure de précaution. Après avoir effectué quelques tours au-dessus des Ardennes belges et du sud du Limbourg, le cargo s’est posé à Liège à 17h11, d’après les informations du site Flightradar 24.

​«Le choix de ne pas revenir à l'aéroport de Maastricht-Aix-la-Chapelle mais d'atterrir à Liège est lié à la longueur de la piste. La piste de Liège est plus longue, ce qui signifie qu'un avion, relativement lourd en raison de la quantité de carburant à bord, dispose de plus d'espace pour atterrir en toute sécurité», a expliqué l’aéroport de Maastricht dans un communiqué.

Le Conseil de recherche pour la Sécurité (OVV) a lancé une enquête. La cause de l’incendie n’a pas encore été établie, note l’aéroport de Maastricht.

Deuxième chute de débris d’un Boeing en un jour

Ce Boeing est le deuxième en 24 heures à perdre des pièces de moteur.

Le même jour, une pluie de débris s’est abattue sur trois quartiers résidentiels de Denver, sans faire de blessés.

Le Boeing 777-200 d’United Airlines, qui reliait Denver à Honolulu avec plus de 200 personnes à bord, a dû faire demi-tour après que son réacteur droit a pris feu.

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
«Vivre le naufrage»: Michel Onfray prédit le déclin de la société française
Tags:
Maastricht, blessés, chute, débris, Boeing-747-400, Boeing 747, Boeing, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook