Europe
URL courte
Par
3243
S'abonner

Le gouvernement britannique a présenté ce lundi 22 février un plan de déconfinement en quatre étapes à partir du 8 mars, tout en espérant lever les dernières restrictions d'ici fin juin.

Le Premier ministre britannique a présenté devant les députés un plan de déconfinement progressif du Royaume-Uni, soumis à des restrictions sociales très strictes depuis le 5 janvier. Ce plan prévoit quatre étapes à commencer par la réouverture des établissements scolaires et universitaires le 8 mars.

Alors que «la menace reste importante», le chef du gouvernement a souligné qu’il était «important que cette feuille de route soit prudente mais également irréversible».

«Nous sommes en capacité de prendre ces mesures grâce à la détermination de la population britannique et au succès extraordinaire de notre service de santé (NHS) dans la vaccination de plus de 17,5 millions de personnes au Royaume-Uni», a encore insisté Boris Johnson.

Avec près de 130.000 morts, le Royaume-Uni est le pays d'Europe le plus touché par la pandémie de Covid-19 et le cinquième pays au monde le plus endeuillé.

De mars à juin

Les phases sont séparées chacune par un intervalle de cinq semaines destiné à évaluer l'impact des mesures prises.

À partir du 29 mars, les règles sur les rassemblements en plein air seront assouplies mais il sera toujours recommandé de rester chez soi et de télétravailler dans la mesure du possible. Une deuxième étape entrera en vigueur à partir du 12 avril, avec la réouverture des commerces non essentiels, des salles de sport et des bâtiments publics.

La troisième, prévue pour le 17 mai, permettra la levée des restrictions sur les rassemblements en intérieur, ainsi que la réouverture des hôtels. La quatrième et dernière marche enfin, verra le 21 juin l'annulation de toutes les restrictions sociales.

Le gouvernement va examiner la question de la reprise des déplacements le 12 avril, mais ceux à l'international ne seront pas autorisés d’ici le 17 mai au minimum, a précisé M.Johnson.

Lire aussi:

«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Tags:
déconfinement, Boris Johnson, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook