Europe
URL courte
Par
Eurovision 2021 (12)
54512
S'abonner

Un groupe ukrainien, participant à l’Eurovision de cette année, est la cible de défenseurs des animaux qui l’accusent d’avoir filmé un oiseau rare d’une espèce menacée pour son clip. La présidente de l’organisation publique russe «Des voix pour les animaux» s’exprime auprès de Sputnik à ce propos.

Des défenseurs des animaux ukrainiens sont indignés par un clip du groupe Go_A réalisé pour une chanson baptisée «SHUM» (bruit), qui sera présentée à l’Eurovision.

Selon une publication faite sur la page de l'organisation UAnimals sur Facebook, les musiciens ont utilisé dans leur vidéo un oiseau rare, répertorié dans la Liste rouge des espèces menacées d'Ukraine.

«Plusieurs ornithologues indépendants, après avoir visionné la vidéo, ont confirmé que ce n’était pas un oiseau ordinaire qui avait été filmé dans le clip, mais un représentant de l'espèce des "buses féroces des steppes" qui est en voie de disparition», ont déclaré les militants.

L’organisation a également noté qu’il fallait avoir des documents spéciaux pour posséder cet oiseau. Des documents qui d’ailleurs ne sont pas encore délivrables officiellement.

«L'exploitation de cette espèce ne peut se faire que dans des situations exceptionnelles uniquement à des fins scientifiques et d'élevage», ont souligné les défenseurs.

En outre, les représentants de l'organisation ont précisé que les ornithologues avaient étudié la séquence et en avaient conclu que l'oiseau était en captivité depuis longtemps.

Contactée par Sputnik, la présidente de l’organisation publique «Des voix pour les animaux», Dinara Agueeva, a déclaré que le groupe ukrainien Go_A avait assuré que «cette buse des steppes n’avait pas été retirée spécifiquement d‘un environnement sauvage, mais qu’elle avait été sauvée très jeune après avoir été blessée. Depuis, elle n’était plus adaptée à la vie dans la nature».

Selon Mme Ageeva, le tournage du clip s’est fait «avec la participation d’ornithologues» et «n’a pas été traumatisant pour l’oiseau», ce que «le groupe complèterait avec des preuves visuelles».

Un problème commun

Mais au-delà de la condition de l’animal, Mme Ageeva a souligné qu’il lui semblait que le message de la chanson visait précisément à attirer l’attention sur le problème de la préservation de la nature.

«En ce sens, les activistes d’UAnimals et les membres du groupe Go_A collaborent: ils essaient d'attirer l'attention sur le problème de la dégradation de l'environnement, sur le fait que la nature dans toute sa diversité doit être préservée. Et là-dessus, nous sommes pleinement solidaires avec eux», a-t-elle souligné.
Dossier:
Eurovision 2021 (12)

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
Ukraine, Eurovision, scandale, oiseaux, liste rouge, défenseurs des animaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook