Europe
URL courte
Par
9502
S'abonner

L’Union chrétienne-démocrate d’Angela Merkel a été devancée dans deux élections régionales tenues ce dimanche dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat, selon des sondages réalisés à la sortie des urnes.

Selon des sondages réalisés à la sortie des urnes, les écologistes et les sociaux-démocrates du SPD sont en tête lors des élections régionales qui se tenaient dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat ce dimanche, indique les chiffres d’Infratest dimap. Ainsi, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) a été clairement battue aux élections.

Dans le Bade-Wurtemberg, les Verts ont remporté 32,4% des suffrages, contre 23,6% pour la CDU. La troisième place est occupée par les sociaux-démocrates du SPD avec 11,6%, suivis de près par l’AfD avec 10,1%.

De ce fait, les Verts ont regagné 2% par rapport à 2016, alors que la CDU a perdu 4%.

En ce qui concerne les premières estimations en Rhénanie-Palatinat, les sociaux-démocrates du SPD sont en tête avec 36% des voix, devançant la CDU qui a remporté 26,8% des suffrages. En comparaison avec les chiffres des élections de 2016, les sociaux-démocrates restent presque au même niveau, tandis que la CDU a également perdu environ 4% dans ce land.

La participation électorale en 2021 était de 64,5% ce qui est un peu plus bas qu’en 2016 quand elle avait été de 70,4%.

La situation politique en Allemagne

Alors qu’Angela Merkel s’apprête à quitter son poste de chancelière cet automne après l’avoir occupé pendant près de 16 ans, son parti semble perdre du poids auprès des Allemands à quelques mois des élections fédérales qui se tiendront le 26 septembre.

L’affaire des masques, quand deux députés, Georg Nüsslein de la CSU et Nikolas Löbel de la CDU, ont été soupçonnés d’avoir servi d’intermédiaires avec des producteurs dans les achats de masques effectués par le gouvernement, a encore été un coup dur pour le parti de Merkel cette année. Cela s’est ajouté à la fatigue générale de la population causée par toutes les restrictions provoquées par la pandémie, ainsi que des retards dans l’approvisionnement des vaccins.

Par la suite, c’est Armin Laschet, le nouveau président de la CDU élu en janvier, qui devra essayer de convaincre les électeurs que son parti est capable de gérer la situation dans le pays. Il prévoit de s'exprimer sur ces élections régionales lundi 15 mars.

Lire aussi:

«Pas de ministres, pas d’hommes politiques»: Pierre-Jean Chalençon s’explique après sa garde à vue
«On n’a pas été écouté»: un réanimateur fait la leçon à Jean Castex
Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Tags:
politique, Angela Merkel, élections, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook