Europe
URL courte
Par
0 61
S'abonner

Saisie d’une plainte, la CNIL a déclaré avoir lancé une enquête sur Clubhouse pour vérifier si le réseau social n’enfreignait pas les règles sur la protection des données, qui s’appliquent dans les pays européens.

Une enquête a été ouverte en France sur l'application de réseau social Clubhouse, soupçonnée d'enfreindre les règles sur la protection des données, a annoncé dans un communiqué la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

«Saisie d’une plainte, la CNIL a interrogé le 12 mars dernier la société américaine Alpha Exploration CO., Inc., éditrice de l’application Clubhouse, sur les mesures prises pour respecter le règlement général sur la protection des données (RGPD)», en vigueur dans l'Union européenne.

L'enquête fait suite à une plainte qui a amené la CNIL a interrogé le 12 mars Alpha Exploration. Une pétition de plus de 10.000 signatures a en outre alerté l'autorité sur de possibles atteintes à la vie privée par l'application.

«L’enquête doit permettre de confirmer que le RGPD est applicable à la société et de déterminer s’il est méconnu. S’il était confirmé que l’application éditée par cette société ne respecte pas le RGPD, la CNIL pourra, le cas échéant, faire usage de ses propres pouvoirs répressifs», précise le communiqué.

Clubhouse est un réseau social basé sur l'audio qui permet, via des salons virtuels et sur invitation, de converser à plusieurs.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Union européenne (UE), protection des données, Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) française, Clubhouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook