Europe
URL courte
Par
9761
S'abonner

Espérant que l’Agence européenne des médicaments tranchera bientôt la question de l’efficacité du vaccin Spoutnik V et d’autres, Roberto Speranza, ministre italien de la Santé, a déclaré dans une interview relayée par La Stampa que la nationalité des producteurs du vaccin n’importait pas autant que son efficacité et sa sécurité.

Au plus fort des négociations pour l’approbation du vaccin Spoutnik V en Italie, le ministre de la Santé du pays a évoqué, à titre personnel, l’importance des qualités du médicament plutôt que celle de la nationalité de ses producteurs.

«Je reste convaincu que la nationalité des scientifiques ne compte pas autant que [la] sécurité et l’efficacité [du vaccin]. Des choses que seules nos agences de régulation peuvent vérifier», a déclaré Roberto Speranza dans une interview publiée par La Stampa.

Cette déclaration intervient au lendemain du discours prononcé par le Premier ministre italien, Mario Draghi, sur la prédominance du pragmatisme dans les questions de santé, ainsi que sur son intention de s’occuper de la question de la commande du vaccin russe anti-Covid Spoutnik V en cas d’absence de décision commune de l’UE.

M.Speranza a également déclaré s’attendre «à ce que l’EMA [Agence européenne des médicaments, ndlr] prenne rapidement une décision sur le Spoutnik V et sur d’autres vaccins à venir», indique le quotidien italien.

En attendant la conclusion de l’agence sur ce médicament, l’Italie s’apprête à se livrer à des expériences scientifiques sur le Spoutnik V en coopération avec la Russie. La signature d’un premier accord avec l’Institut Lazzaro Spallanzani est attendue d’ici quelques jours pour une première expérience, a indiqué le 20 mars le président du Latium Nicola Zingaretti.

Deux inspecteurs italiens devront également se rendre en Russie pour observer les entreprises productrices du vaccin.

Un avis positif déjà rendu en Italie

L'Institut national des maladies infectieuses de Rome avait déjà rendu une décision favorable quant à l’efficacité et la sécurité du vaccin après avoir réalisé une étude indépendante en tant qu’institut de recherche. Cet avis a été transmis au ministère italien de la Santé.

Sur fond d’annonces de retards de livraisons des doses de Pfizer et d’AstraZeneca en Europe, lesquels contribuent au ralentissement des campagnes de vaccination, certains dirigeants italiens montrent leur intérêt pour le vaccin russe.

Sa fabrication sur le sol italien devrait être lancée en juillet en conformité avec un accord déjà conclu, selon une déclaration de la Chambre de commerce italo-russe.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Olivier Duhamel reconnaît les accusations d'agressions sexuelles sur son beau-fils
Tags:
Covid-19, vaccin, Mario Draghi, Italie, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook