Europe
URL courte
Par
17367
S'abonner

Quelque 30 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca prêtes à l’envoi vers le Royaume-Uni ont été retrouvées en Italie, selon La Stampa. Il s’agit du double de ce que l’Europe a reçu jusqu'à présent, AstraZeneca livrant moins de doses que convenu. Rome dément que les vaccins étaient destinés à Londres.

Des inspecteurs envoyés par le gouvernement italien ont découvert le week-end dernier 29 millions de doses du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca prêtes à être livrées au Royaume-Uni dans l’usine de mise en flacon d’Anagni, au sud-est de Rome, relate le journal italien La Stampa.

L’inspection de l’usine appartenant au groupe américain Catalent, sous-traitant du laboratoire suédo-britannique, s’est tenue à la demande de la «task force» destinée à accélérer la production des vaccins en Europe, selon le journal. Cette équipe dirigée par le commissaire européen Thierry Breton est chargée de contrôler les exportations de vaccins contre le coronavirus produits dans l’UE.

Un lot destiné au Royaume-Uni ou à la Belgique?

Selon Reuters, l’Élysée a confirmé la découverte de 29 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca dans une usine du centre de l’Italie, tout en indiquant que la destination des préparations était inconnue. Toutefois, il a noté que la question d'une interdiction des exportations se poserait, s’il s’avérait que ces doses de vaccins devaient être exportées.

Les autorités italiennes ont démenti les informations diffusées par La Stampa. Selon le gouvernement, il s’agit d’un lot destiné à la Belgique.

«Samedi, la Commission européenne a demandé au Premier ministre Draghi de vérifier certains lots de vaccins dans une usine à Anagni. Le Premier ministre a informé le ministre de la Santé, Roberto Speranza, qui a organisé une inspection. Les carabiniers de la NAS [section spécialisée dans la lutte contre la falsification alimentaire] ont inspecté l’usine samedi et dimanche. L'inspection a révélé que les lots étaient destinés à la Belgique. Tous les lots sortants sont contrôlés par la NAS», a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Un stock équivalent au nombre total de doses fournies à l’UE

Les 29 millions de doses en question représenteraient un nombre supérieur à ce qu'AstraZeneca a jusqu’ici fourni à l'Union européenne. AstraZeneca, soupçonné de favoriser le Royaume-Uni, n'a livré que 30 millions de doses aux Européens au lieu de 120 de janvier à mars.

Qui plus est, le groupe a déclaré pouvoir fournir seulement 70 millions de doses au lieu de 180 au deuxième trimestre. Or le laboratoire s’était précédemment engagé à en fournir 300 millions vers la fin du deuxième trimestre, alors que la Commission européenne en avait réservées jusqu’à 400 millions.

«La première chose, c'est d'avoir des doses -on se bat-, en particulier d'AstraZeneca qui aujourd'hui est un peu en-dessous de ses engagements à notre égard […]. Nous avons des doses qui étaient dues qui n’ont pas été honorées et donc les prochains jours seront un combat pour essayer au maximum de les obtenir, poursuivre la pression de manière extrêmement forte et que ces contrats soient honorés», a déclaré le 23 mars Emmanuel Macron, lors d’un déplacement à Valenciennes.

L’exportation de plusieurs lots de vaccins déjà interdite

Le 21 mars, l'UE a refusé de livrer au Royaume-Uni les vaccins d’AstraZeneca produits dans l’usine Halix de Leyde, aux Pays-Bas, au lendemain de la déclaration faite par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen de bloquer les exportations du vaccin d’AstraZeneca, car le laboratoire n’a livré qu’une partie des doses convenues à l’UE.

Le 5 mars, l’Italie a bloqué les livraisons de 250.000 doses de vaccin d’AstraZeneca produites à l’usine d’Anagni vers l’Australie. Le même jour, le ministre français de la Santé Olivier Véran a déclaré que la France pourrait, si besoin est, suspendre aussi les livraisons de vaccin d’AstraZeneca vers des pays hors l'UE.

Lire aussi:

La ville de Caudry pourra désormais priver des familles de «délinquants» d'aides sociales municipales
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Tags:
vaccination, vaccin, Belgique, Royaume-Uni, AstraZeneca, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook