Europe
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (69)
3562
S'abonner

Le gouvernement grec est en contact avec des sociétés pharmaceutiques étrangères envisageant de produire les vaccins Spoutnik V et Moderna, relate le journal Ta Néa.

La perspective d’une éventuelle production en Grèce des vaccins Spoutnik V et Moderna fait l’objet de discussions entre le gouvernement et des entreprises pharmaceutiques, rapporte le quotidien grec Ta Néa dans son édition du week-end.

Selon les informations du journal, la situation incertaine autour du coronavirus et des problèmes de répartition des vaccins ont poussé le gouvernement à négocier avec des producteurs étrangers l’acquisition de brevets de vaccins anti-Covid et à examiner les perspectives de production de ces vaccins sur le sol grec.

Le Spoutnik V et le vaccin de Moderna concernés

Le quotidien indique que le financement et l’obtention de l’accord des détenteurs des brevets étrangers sont des questions centrales: le brevet est l’actif le plus précieux, surtout pour une société pharmaceutique dont l’octroi demande des garanties de sécurité.

Face à la prudence excessive des sociétés étrangères, le gouvernement envisage la mise en place d’un consortium pharmaceutique qui pourrait investir dans ce projet. Selon ses estimations, la mise en place d’une entreprise de production demanderait entre 100 et 200 millions d’euros, ainsi qu’un personnel hautement qualifié. La réalisation du projet s’étalerait sur une période de 12 à 18 mois à condition d’avoir un accord de fourniture de matières premières.

La rentabilité des investissements en question

«Outre la société disposant d’un brevet et celle qui s’occupera de la production en Grèce, une troisième partie est nécessaire, à savoir l’acheteur», a fait savoir un grand acteur du marché pharmaceutique grec qui a précisé que pour l’heure aucune décision n’avait été prise.

Il a ajouté que le sort des investissements après la fin de la pandémie était une source de préoccupation et un obstacle freinant la prise de décision.

«L’entreprise créée pour fabriquer un vaccin ne pourra pas produire quelque chose d’autre pour rentabiliser les investissements d’une autre façon», a-t-il détaillé.

La vaccination en Grèce

En Grèce, la vaccination, bénévole et gratuite, a débuté le 27 décembre 2020. Le pays reçoit les vaccins de Pfizer/BioNTech, de Moderna et d’AstraZeneca dont l’utilisation n’a pas été suspendue à l’instar de nombreux autres pays en lien avec des effets secondaires.

Au total, un peu plus d’un million d’habitants ont déjà été vaccinés, dont 526.000 ont reçu les deux doses requises.

En Grèce, 249.000 cas ont été recensés, 7.750 personnes sont mortes.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (69)

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
production, Spoutnik V, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook