Europe
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (141)
20462
S'abonner

Le Royaume-Uni réfléchit à envoyer des vaccins en France plus tard cette année. Il craint qu'une mauvaise campagne de vaccination n’y conduise à l'élection de Marine Le Pen, écrit le Sunday Times.

Nouvelle friction au sujet des vaccins. Le Royaume-Uni prévoit d'offrir 3,7 millions de doses à la République d'Irlande, ce qui pourrait aggraver sa rupture avec l'UE, relate le Sunday Times. Selon ses informations, Londres pourrait en envoyer en France et en Allemagne afin de contrer les partis d’extrême droite.

Aide à l’Irlande

Le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab, le chancelier du duché de Lancaster Michael Gove et le secrétaire d'Irlande du Nord Brandon Lewis se seraient rencontrés en privé pour discuter de ce plan qu'ils considèrent comme essentiel afin de garantir la levée des restrictions de confinement en Irlande du Nord.

Les taux de transmission restent significativement plus élevés en République d'Irlande à l'heure actuelle, avec 736 nouveaux cas enregistrés mercredi pour 237.000 au total et 4.705 morts. Ce plan pourrait ainsi aider à y éviter une troisième vague de Covid-19, souligne le journal.

Cela serait la première fois que le Royaume-Uni expédierait des marchandises à un pays de l'UE et servirait de pique à Bruxelles, selon un ministre cité par le journal. Le Sunday Times fait ainsi référence à la passe d’armes entre Bruxelles et Londres, qui a violé l’accord de livraison des vaccins d’AstraZeneca.

«Nous n’avons manifestement pas actuellement de surplus de vaccins, si nous arrivons au point où nous avons un excédent, nous prendrons des décisions sur la distribution de cet excédent», a commenté sur Sky News le Secrétaire d'État britannique au Numérique, à la Culture, aux Médias et aux Sports, Oliver Dowden.

Mesure pour contrer Le Pen

Le journal évoque les campagnes de vaccination catastrophiques en France et en Allemagne.

«Les pays en développement pourraient recevoir des vaccins britanniques après l’Irlande. Mais le Bureau du Cabinet prévoit également de faire les livraisons du surplus de vaccins en Europe continentale plus tard dans l’année, où le mécontentement du programme de vaccination en France et en Allemagne pourrait booster les partis extrémistes», écrit le Sunday Times.

«La crainte est qu’Emmanuel Macron ait fait un tel gâchis [avec la campagne de vaccination] que cela puisse signifier nous retrouver avec Marine Le Pen en train d'être élue», a déclaré une source de Whitehall au Sunday Times. «Personne ne veut ça.»

Accusé par l'UE de bloquer les exportations, le Premier ministre Boris Johnson a démenti, se déclarant opposé au «nationalisme vaccinal» sans néanmoins donner de chiffres sur le nombre de doses parties hors des frontières.

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (141)

Lire aussi:

Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Un policier brûlé au 2e degré dans le 94 après que des assaillants ont posé un mortier dans sa voiture - vidéo
Tags:
Allemagne, Marine Le Pen, France, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook