Europe
URL courte
Par
4671
S'abonner

Le dirigeant de la Bavière a annoncé qu’un contrat préliminaire portant sur la livraison du vaccin Spoutnik V en cas d’homologation par l’EMA allait être signé ce 7 avril. Quant à sa production, elle pourrait être lancée dans une usine d’Illertissen au cours de l’année, a indiqué le ministre bavarois de la Santé.

Il y a un mois la Bavière appelait à l’accélération de la procédure des examens de nouveaux vaccins, dont le Spoutnik V. Ce 7 avril, son ministre-président a annoncé la signature imminente d’un contrat préliminaire pour la livraison de doses du vaccin russe en cas d’autorisation en Europe.

Le contrat d’achat est conclu avec une entreprise locale via laquelle les doses nécessaires pourront être livrées. Sa signature doit avoir lieu dans la journée. 

«Si le Spoutnik V est approuvé en Europe, alors l'État de Bavière (...) recevra des doses supplémentaires du vaccin par l'intermédiaire de cette société [située dans la ville d’Illertissen, ndlr]», a déclaré à Munich Markus Söder lors d’une conférence de presse.

En cas d’approbation par l’Agence européenne des médicaments (EMA), la Bavière pourrait obtenir 2,5 millions de doses via l’entreprise R-Pharm, a-t-il précisé. Cependant, les délais d’autorisation du Spoutnik V sont toujours inconnus alors qu’un mois s’est déjà écoulé depuis le début de son examen par l’EMA. 

À la mi-mars, Angela Merkel avait admis que l’Allemagne pourrait agir d’elle-même en cas d’absence d’achats européens centralisés pour le vaccin russe.

Production en Bavière

Le ministre bavarois de la Santé a fait savoir ce 7 avril que son ministère avait conclu un mémorandum sur les intentions de collaborer avec le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) pour des éventuelles livraisons.

Klaus Holetschek a également évoqué que ce vaccin pourrait être produit à Illertissen:

«Nous avons un mémorandum sur les intentions avec le RFPI, c’est pratiquement une organisation agrégée du gouvernement russe sur les ventes du vaccin qui peut être fabriqué à Illertissen». Et d’ajouter: «Je pense que cela aura lieu au cours de l’année».

La condition de la réalisation de ce projet est évidemment l’approbation du médicament, a affirmé le ministre. «Il s’agit d’un vaccin très efficace», a-t-il souligné. «Je voudrais qu’on l’obtienne au plus vite».

Négociations sur la fabrication

La possibilité de production du vaccin sur le sol allemand a déjà fait l’objet de discussions. Après qu’Angela Merkel a affirmé fin janvier avoir proposé de prêter à la Russie main forte pour l’approbation de son médicament, le directeur du RFPI, Kirill Dmitriev, a évoqué que son organisation était «en bonne discussion avec l'Allemagne au sujet d'une possible production du Spoutnik V dans ce pays».

L’enregistrement du vaccin russe dans l’UE et d’éventuelles livraisons ou production conjointe dans les pays d’Europe ont été au menu de la visio-conférence tenue le 31 mars entre Emmanuel Macron, Vladimir Poutine et Angela Merkel, selon le service de presse du Kremlin.

Au lendemain de cet échange, le ministre-président de Thuringe, Bodo Ramelow, s’est interrogé à propos de l’absence d’un accord-cadre portant sur la production du Spoutnik V sur le sol national. Il a également suggéré qu’il aurait pu être fabriqué à Dessau, dans le cadre d’une production sous licence. La même usine d’Illertissen a été évoquée comme le lieu choisi par la Russie.

Auparavant, il avait appelé le gouvernement fédéral à finaliser ses contrats préliminaires pour l’achat des doses de Spoutnik V. Selon lui, l'Allemagne ne devrait pas attendre l'approbation de l’EMA avant de passer commande. Dans le même temps, les chefs de gouvernement de Saxe, de Saxe-Anhalt et M.Ramelow se sont prononcés pour son homologation en Europe.

Lire aussi:

Un homme blessé par balle après avoir tenté d’attaquer des policiers avec deux couteaux
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Vaccin: en mode selfie sur Instagram et Tik Tok, Macron veut répondre «aux fausses informations»
Tags:
Bavière, Allemagne, Spoutnik V, vaccin, Agence européenne des médicaments (EMA)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook