Europe
URL courte
Par
212076
S'abonner

Après plusieurs heurts en une semaine, un dispositif policier a été déployé à Liège, en Belgique francophone. Les affrontements, qui ont fait des victimes, ont opposé des groupes rivaux tchétchènes et kurdes.

La police belge était déployée samedi 17 avril à l'intérieur et autour de la ville de Liège afin d'éviter des affrontements armés entre groupes rivaux tchétchènes et kurdes, en représailles à une attaque meurtrière la veille qui a fait un mort.

Un Tchétchène a été tué vendredi 16 avril après avoir été pris en chasse par un groupe de 20 à 30 hommes à Liège, la cinquième ville du pays, a indiqué à l'AFP un magistrat du bureau du procureur.

Les assaillants, très probablement kurdes, étaient vêtus de noir et portaient des masques de ski. Certains étaient munis de battes de baseball et d'au moins une arme à feu.

Une vidéo de la scène prise par un passant, diffusée par la télévision RTL, montre le groupe courant derrière une berline noire, qui a percuté une voiture en stationnement. Il est possible d'y entendre quatre coups de feu tandis qu'un groupe d'hommes masqués se presse autour du véhicule arrêté.

Du «jamais» vu à Liège

Cette scène est en lien avec une rixe survenue plus tôt dans la semaine entre un Tchétchène et un Kurde dans une station-service, durant laquelle le propriétaire et un client ont été blessés en tentant de s'interposer, a précisé le magistrat Damien Leboutte.

Trois Kurdes identifiés grâce aux caméras de sécurité de la station-service ont été arrêtés pour être interrogés.

Ensuite, 28 autres personnes, toutes tchétchènes, ont été interpellées en lien avec l'attaque meurtrière de vendredi et au moins une arme à feu, une kalachnikov, a été saisie, a indiqué le magistrat.

«On n'a jamais eu un incident comme ça à Liège», selon M.Leboutte.

L’altercation a fait un mort et deux blessés, a informé RTL.

«Un véhicule avec une personne à bord d'origine tchétchène va être pris à partie par un groupe de personnes cagoulées. Les personnes vont porter de nombreux coups à l'aide de battes de baseball et de bouts de bois. Les vitres vont exploser. Le véhicule va redémarrer et va percuter malheureusement des véhicules en stationnement. Là, on va faire feu sur le conducteur qui va décéder rapidement», a expliqué Damien Leboutte sur RTL.

La police a été déployée pour «sécuriser» la zone, a-t-il encore indiqué, alors que des craintes de nouveaux affrontements étaient nourries par des messages sur les réseaux sociaux appelant la communauté tchétchène à la «vengeance» contre la communauté kurde de Verviers, à l'est de Liège.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
Kurdes, Tchétchène, affrontements intercommunautaires, Belgique, Liège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook