Europe
URL courte
Par
19057
S'abonner

Une semaine après qu’Ursula von der Leyen a annoncé l'ouverture de négociations formelles avec BioNTech et Pfizer pour commander 1,8 milliard de doses supplémentaires. L’accord sera finalisé dans les jours qui viennent, a déclaré ce 23 avril la présidente de la Commission européenne.

Un nouvel accord sur la fourniture de jusqu'à 1,8 milliard de doses du vaccin de Pfizer-BioNTech est au dernier stade de finalisation par l'Union européenne, a déclaré ce 23 avril Ursula von der Leyen.

Lors de son déplacement sur le site de production de vaccins à Puurs, en Belgique, elle a expliqué que l'accord serait conclu dans les jours qui viennent.

La fourniture de cette tranche de doses, dont le début des négociations avaient été annoncées le 14 avril par Ursula von der Leyen, est prévue entre 2021 et 2023 afin de renforcer les approvisionnements à long terme.

La livraison «garantira les doses nécessaires pour administrer des injections de rappel afin d'augmenter l'immunité», a-t-elle précisé.

Cet accord suffirait à vacciner les 450 millions d’habitants des pays membres pendant les deux prochaines années.

Lors de cette visite, la présidente de la Commission européenne a salué l'accélération de la vaccination en Europe «grâce à des partenaires solides et fiables comme Pfizer et BioNTech».

Questions sur l'innocuité du vaccin de Pfizer

Les concepteurs du Spoutnik V pointent le silence des médias autour des décès au Royaume-Uni survenus après l’administration du vaccin anti-Covid de Pfizer. Selon un rapport rédigé par l'Institut Tony Blair pour le changement mondial, 40 morts pour 15,4 millions de doses ont été recensés au 5 avril au Royaume-Uni après l’injection du Pfizer. Suite à ces informations, les concepteurs du Spoutnik V ont pointé le silence des médias autour des décès dus aux caillots de sang suite à l’injection du vaccin d’AstraZeneca, lequel est au cœur d’une tempête médiatique.

Pfizer a indiqué le 14 avril ne pas avoir trouvé de preuve d’un risque de complications thrombotiques dans son produit.

Lire aussi:

Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
En continu: tous les vols vers Tel-Aviv détournés en raison des tirs de roquettes depuis Gaza
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Tags:
Covid-19, vaccin, Comirnaty, vaccin de Pfizer/BioNTech, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook