Europe
URL courte
Par
16676
S'abonner

Une semaine après avoir annoncé l’arrestation des personnes ayant projeté un attentat le visant, le Président biélorusse a promis de signer un document qui déterminera la répartition des pouvoirs au cas où lui arriverait quelque chose.

Alexandre Loukachenko prévoit de signer prochainement un décret portant transfert du pouvoir au Conseil de sécurité en cas d’urgence. Si une telle situation se crée, c’est le Premier ministre qui remplira ses fonctions. Toutefois, l’ensemble des décisions seront adoptées par le biais d’un vote secret.

C’est samedi dernier qu’il a annoncé ce qu’il a défini comme l’une de ses principales décisions prises au cours d’un quart de siècle au pouvoir.

Expliquant que pour garantir qu’au cas où le Président ne serait plus tout se passera bien pour le pays, il signera «ces prochains jours le décret sur la construction du pouvoir en Biélorussie».

«Le Président est touché par balle - le lendemain le Conseil de sécurité sera doté des pouvoirs. Il faudra introduire immédiatement l’état d’urgence, jusqu’à militaire si quelque chose bouge à la frontière», a-t-il encore ajouté.

Plan «au cas où»

Cité par l’agence Belta, il explique que la signature de ce décret est prévue «au cas où», tout en soulignant qu’il est peu probable qu’une telle situation se produise.

«Je dois tout prévoir. Nous aurons de fait un Président collectif sous la forme du Conseil de sécurité. [...] Quand le Président n’est pas là, le Premier ministre remplira les fonctions.»

Et de souligner que même sous le Premier ministre, toutes les décisions seront adoptées par le biais d’un vote secret et ce pour éviter les pressions.

«Quand la présidentielle se déroulera, introduire ou pas l’état d’urgence, comment agir, etc. Les militaires et les civils au Conseil de sécurité en décideront», a-t-il encore expliqué.

Loukachenko annonce une tentative d’attentat le visant

Ces propos interviennent une semaine après l’annonce faite par Loukachenko au sujet de l’arrestation d’un groupe de personnes projetant un attentat contre lui et ses enfants.

Selon lui, les services spéciaux y sont impliqués et des citoyens étrangers figurent parmi les individus arrêtés.

Situation politique en Biélorussie

Depuis l’élection présidentielle du 9 août, la Biélorussie a été le théâtre de nombreuses manifestations. Selon la Commission électorale centrale, Alexandre Loukachenko a remporté le vote avec 80,1% des voix, mais l'opposition conteste ces résultats.

Au début, les rassemblements ont été réprimés avec violence, au moyen de gaz lacrymogène, canons à eau, grenades assourdissantes et balles en caoutchouc. Par la suite, la force a été beaucoup moins employée.

Dans les jours qui ont suivi l’élection, M.Loukachenko a déclaré qu’une nouvelle élection présidentielle pourrait se tenir en Biélorusse si le peuple votait pour une nouvelle constitution.

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Une partie des autotests distribués par l’Éducation nationale affiche des indications contraires
Tags:
Alexandre Loukachenko, Biélorussie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook