Europe
URL courte
Par
8273
S'abonner

Alors que les résultats préliminaires voient les indépendantistes remporter une majorité au Parlement écossais, la Première ministre écossaise et chef du parti indépendantiste SNP, Nicola Sturgeon, a estimé qu’il n’y avait pas de justification pour «refuser un référendum sur l'indépendance».

Sans surprise, les partisans de l’Indépendance de l’Écosse ont obtenu une majorité de sièges au Parlement régional, à en juger par les résultats préliminaires. Toutefois, cette victoire n’a rien d’éblouissant.

Ainsi, à 18h30 (19h30 heure de Paris), et à l’issue du décompte des voix dans 87 régions sur 129, le Parti national écossais (SNP) obtient 63 des 129 sièges, soit 47,7% des suffrages exprimés. Les conservateursen obtiennent 12 (soit 21,9%) et les laboristes 6 (21,6%).

Nicola Sturgeon, a déjà déclaré la victoire de son parti.

Un référendum sur l’indépendance en 2021?

Les autorités écossaises avaient déjà annoncé l’intention d’organiser un nouveau référendum sur l’indépendance en 2021, mais c’est Londres qui doit donner le feu vert pour sa tenue.

​Nicola Sturgeon a mis en garde ce samedi Boris Johnson contre tout refus d'autoriser un référendum d'autodétermination.

«Il n'y a tout simplement aucune justification démocratique pour Boris Johnson, ou pour quiconque, à chercher à bloquer le droit du peuple écossais de choisir son propre avenir», a déclaré Nicola Sturgeon dans un discours repris par l’AFP.

Référendum de 2014

La dernière consultation populaire avait eu lieu en septembre 2014. La question posée visait à savoir si l'Écosse devrait être un pays indépendant. Le «non» avait alors obtenu 55,3% des suffrages exprimés.

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Les temps forts du sommet Poutine-Biden à Genève
Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Tags:
Écosse, élections législatives
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook