Europe
URL courte
Par
8333
S'abonner

Les autorités sanitaires belges ont annoncé, samedi, avoir décidé d'ouvrir la vaccination contre le coronavirus aux 16-17 ans.

«La vaccination de cette tranche d'âge sera réalisée dans la foulée de celle des jeunes de 18 ans», indiquent dans un communiqué les ministres fédéral et des entités fédérées en charge de la Santé.

À partir du mois de juillet, ces jeunes commenceront à recevoir une invitation concernant la première dose. Quant aux adolescents de 16 à 17 ans les plus à risque, ils se feront vacciner en priorité, précise-t-on.

La vaccination des 16-17 ans sera faite avec le sérum BioNTech-Pfizer, le seul à avoir reçu l'approbation de l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour cette catégorie d'âge, selon les ministres de la Santé.

«La vaccination de ce groupe cible n'aura pas d'impact direct sur les chiffres des hôpitaux. Mais par leurs contacts - dont ils ont également besoin -, ils continuent de participer à la circulation du virus au sein de leur groupe mais aussi entre les autres tranches d'âge», soulignent-ils.

Le consentement des parents pas nécessaire

En vertu de la loi relative aux droits des patients en Belgique, la vaccination des jeunes de 16 et 17 ans ne nécessite pas le consentement des parents. Cependant, la vaccination contre le virus reste volontaire.

Pour ce qui est de la vaccination des enfants de moins de 16 ans, elle n'est pas encore envisagée, selon les autorités sanitaires belges. «Des analyses scientifiques et éthiques complémentaires sont nécessaires à cette fin», ajoute-t-on.

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Tags:
adolescents, vaccination, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook