Europe
URL courte
Par
Sommet Poutine-Biden à Genève (28)
11320
S'abonner

L'espace aérien de Genève sera en grande partie fermé lors du sommet du 16 juin entre Joe Biden et Vladimir Poutine. Les modalités des mesures de sécurité sont finalisées par l’Office fédéral de l’aviation civile et les forces aériennes suisses.

Le ciel genevois sera bouclé pendant le sommet russo-américain du 16 juin, rapporte le NZZ am Sonntag.

Selon le journal, l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) met au point les détails de cette fermeture avec les forces aériennes suisses, le contrôleur aérien Skyguide et plusieurs agences fédérales.

L’OFAC fait savoir qu’il s’agit d’«un processus établi, analogue à celui du Forum économique mondial» de Davos.

Le journal détaille que la plage des Eaux-Vives de Genève a été inspectée pour y installer éventuellement des équipements antiaériens.

Les agents de sécurité, «premiers signes avant-coureurs du prochain sommet», circulent déjà dans Genève dans des limousines sombres, posant des questions et inspectant les voies de circulation, selon le journal.

Une rencontre proposée par Joe Biden

La proposition de se rencontrer dans les mois à venir a été formulée par Joe Biden au cours de sa conversation téléphonique avec Vladimir Poutine le 13 avril.

Le 25 mai, le site du Kremlin a annoncé que les négociations entre Vladimir Poutine et Joe Biden auraient lieu le 16 juin à Genève.

Le même jour, la porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a indiqué que Washington se préparait à une «conversation compliquée» entre Joe Biden et Vladimir Poutine. Elle a précisé que les discussions porteraient sur la stabilité stratégique et la situation dans l’est de l’Ukraine et en Biélorussie.

Le porte-parole du Kremlin a fait savoir le 4 juin qu’un ordre du jour fixé n’était pas prévu et que les deux chefs d’État s’entretiendraient en tête-à-tête, mais aussi en présence des membres de délégations et de conseillers.

Le 1er juin, Sergueï Lavrov a informé que Moscou n’attendait pas de percée ni de décisions historiques à l’issue du sommet Poutine-Biden.

Dossier:
Sommet Poutine-Biden à Genève (28)

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
Tags:
espace aérien, sécurité, Genève
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook