Europe
URL courte
Par
5189
S'abonner

Après que la France et l'Allemagne ont proposé d’organiser un sommet Russie-UE dans le but d’améliorer les relations bilatérales, Emmanuel Macron, arrivé à la réunion de l’UE à Bruxelles, a réitéré l’idée de lancer un dialogue avec la Russie «nécessaire à la stabilité du continent européen».

L'Union européenne ne peut plus admettre l'absence d'un dialogue régulier avec la Russie, estime Emmanuel Macron qui est arrivé ce jeudi 24 juin au sommet de l'organisation à Bruxelles.

«Nous assumons ce dialogue, qui est un dialogue nécessaire à la stabilité du continent européen, mais exigeant parce que nous ne cédons rien de nos valeurs ni de nos intérêts», souligne-t-il.

Il se félicite dans ce contexte de la rencontre à Genève entre Vladimir Poutine et Joe Biden.

«Je souhaite que nous puissions, avec une vraie coordination européenne et une unité européenne, avoir ce dialogue exigeant et ambitieux», indique Emmanuel Macron.

Il se déclare en outre satisfait du rapport élaboré par la Commission européenne sur les relations entre la Russie et l’Europe, un rapport qui «permet véritablement d’avancer», et se dit convaincu que cette position est la bonne approche vis-à-vis de la Russie.

«Je pense que c’est la bonne méthode. Nous ne pouvons pas rester dans une logique purement réactive à l’égard de la Russie, au cas par cas», conclut-il.

«Un dialogue exigeant»

Le ministère français des Affaires étrangères évoque lui aussi la proposition de la France et de l’Allemagne de réviser le format actuel du dialogue avec la Russie.

«Au Conseil européen, les Vingt-Sept ont prévu un débat sur notre stratégie à l’égard de la Russie. La France prône un dialogue exigeant avec la Russie, qui doit être défini dans ses objectifs et dans ses paramètres avec l’ensemble de nos partenaires européens», explique la diplomatie.

En effet, huit jours après le sommet russo-américain à Genève, la France et l'Allemagne ont proposé d’organiser un sommet Russie-UE pour tenter d’améliorer les relations.

Le Kremlin évalue «positivement» l’initiative

Le Kremlin a déclaré qu’il jugeait positive toute proposition pouvant contribuer à établir un dialogue entre Bruxelles et Moscou.

«Nous évaluons positivement cette initiative. Le Président Vladimir Poutine est partisan de la mise en place d'un mécanisme de dialogue et de contacts entre Bruxelles et Moscou. Poutine l’a déclaré à plusieurs reprises», a indiqué ce jeudi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

La Russie a clamé à plusieurs reprises qu'elle était ouverte à une collaboration avec l'UE, mais que celle-ci devait se baser sur le respect mutuel et sur un pied d'égalité, en prenant en compte les intérêts de chacun.

Lire aussi:

Un film américain anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Leroy Merlin Russie à la rescousse du patrimoine en bois russe – images
L’ISS a retrouvé sa position initiale sans dommage après l’incident du module russe Nauka
Tags:
relations, Union européenne (UE), Russie, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook