Europe
URL courte
Par
142073
S'abonner

Un voyage avec un faux test PCR a coûté cher à un homme condamné en Belgique à un an de prison et une amende de 4.000 euros. En France, une condamnation pour ce genre de délit peut s’avérer même plus grave, jusqu’à trois ans de prison et une amende de 45.000 euros.

Un homme qui a tenté de prendre l’avion avec un faux test PCR a été condamné en Belgique à un an de prison et une amende de 4.000 euros, informe La Voix du Nord.

Les faits se sont déroulés le 7 mai, quand l’individu a essayé de voyager en présentant à l’aéroport un test PCR faux. Les contrôleurs ont contacté le laboratoire pour vérifier l’authenticité de ce document et il s’est avéré que l’homme n’était pas dans la base de données de l’établissement et que le numéro de son test n’y était pas enregistré non plus. Le délinquant a fini par avouer qu’il avait acheté son test pour 30 euros.

Ce délit aurait pu lui coûter moins cher que la décision finale, car le parquet de Halle-Vilvoorde lui a d’abord proposé un règlement à l’amiable, avec une amende de 750 euros. Mais l’homme l’a refusé. De plus, il ne s’est pas présenté devant le tribunal, ce qui a aggravé son cas et la sentence finale a été prononcée, à savoir un an de prison et une amende de 4.000 euros, détaille le journal.

Malgré le risque d’une amende voire de l’emprisonnement, cela n’est pas un cas isolé. Le quotidien ajoute que depuis avril il s’agit déjà de presque 600 personnes qui ont été contrôlées en possession d’un faux test PCR.

Quel risque pour un faux test PCR en France?

Contrairement à la Belgique, aucun règlement à l’aimable ne sera proposé en France à un individu qui tentera de voyager avec un faux test PCR, précise La Voix du Nord.

Qui plus est, la punition pour ce genre de délit est plus lourde que celle dans le royaume. La loi française prévoit une peine qui peut aller jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende. De plus, dans le cas où il est prouvé que le condamné était au courant qu’il était positif au Covid-19 ou qu’il pourrait l’être, cette peine peut encore être aggravée par une amende de 15.000 euros et un an de prison pour mise en danger de la vie d’autrui.

Lire aussi:

Éboulement sur un chantier: un mort, le trafic TGV de Montparnasse interrompu
L'armée syrienne repousse une attaque aux missiles de l'aviation israélienne près de Damas
Vladimir Poutine s'exprime sur les nouvelles armes de la Marine russe
Tags:
test, justice, Belgique, loi, vaccination, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook