Europe
URL courte
Par
0 42
S'abonner

Le fonds d'aide aux régions allemandes touchées par les inondations du mois dernier sera doté de 20 à 30 milliards d'euros, a déclaré lundi Armin Laschet, président de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et ministre-président du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Deux personnes au fait des négociations avaient confirmé auparavant à Reuters que les dépenses de reconstruction seraient supérieures à 20 milliards d'euros, soit plus du double de l'estimation initiale.

Le fonds restera actif pendant plusieurs années, ont déclaré les deux sources, qui n'ont pas souhaité être identifiées en raison du caractère sensible du sujet.

Des précipitations exceptionnelles et des inondations ont frappé de nombreuses villes du sud et de l'ouest de l'Allemagne malgré les alertes, provoquant la pire catastrophe naturelle dans le pays depuis plus d'un demi-siècle. Plus de 180 personnes sont mortes et de nombreux bâtiments, routes, voies ferrées et ponts ont été détruits.

Les autorités allemandes avaient d'abord estimé que la reconstruction des zones inondées coûterait plus de 10 milliards d'euros mais une analyse plus poussée des dégâts a depuis fait ressortir un montant bien plus élevé.

Le ministre des Finances, Olaf Scholz, qui est le candidat du Parti social-démocrate (SPD, centre-gauche) à la succession d'Angela Merkel à la chancellerie pour les élections du mois prochain, a déclaré que la population pouvait compter sur des aides d'urgence de plus de 400 millions d'euros.

Angela Merkel, Olaf Scholz et les dirigeants des Länder allemands doivent débattre des aides d'urgence et du fonds de reconstruction mardi.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Tags:
Allemagne, inondation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook