Europe
URL courte
Par
4317011
S'abonner

La Russie a estimé jeudi que le départ américain d'Afghanistan démontrait que tôt ou tard Washington allait aussi abandonner l'Ukraine, son allié face à Moscou.

Moscou et Kiev sont à couteaux tirés depuis le coup d'Etat en 2014 de pro-occidentaux au pouvoir en Ukraine, suivie par le rattachement de la Crimée à la Russie et d'une guerre avec des séparatistes dans l'est de l'Ukraine.

Les Etats-Unis soutiennent Kiev en lui fournissant notamment des armements et en formant les forces ukrainiennes.

Dans un entretien avec le journal Izvestia paru jeudi, le très influent chef du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, a estimé que le retrait d'Afghanistan illustrait la précarité de l'engagement américain auprès de ses alliés.

«Le régime pro-américain déchu à Kaboul a-t-il été sauvé par le fait que l'Afghanistan avait le statut d'allié des Etats-Unis en dehors de l'Otan ?», a ironisé M. Patrouchev.

Selon lui, «la même chose attend les partisans des Américains en Ukraine».

«La Maison Blanche va tôt ou tard oublier ses alliés à Kiev», prédit-il.

L'Ukraine réclame depuis des années que les Occidentaux accélèrent son adhésion à l'Otan compte tenu de la menace russe croissante, ce à quoi ils se refusent, arguant de réformes insuffisantes mais aussi de peur de provoquer une escalade militaire avec Moscou.

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook