Europe
URL courte
Par
1612410
S'abonner

Une pomme de discorde entre restaurateurs et clients en Italie: pour ne pas laisser de tables vides à l’intérieur, les premiers réservent souvent les places en terrasse aux non-détenteurs d’un pass sanitaire, indique le Corriere della Sera. Ce qui pousse certains vaccinés à cacher qu’ils le sont.

De nombreux restaurants italiens dotés de terrasses tendent à réserver les tables en plein air à ceux n’ayant pas de «green pass». Ainsi, les personnes vaccinées sont préférentiellement orientées vers les places à l’intérieur, d’après le Corriere della Sera.

«Si un client avec un pass sanitaire s’installe à l’extérieur, nous risquons de perdre les recettes des places à l’intérieur», explique un gérant au quotidien.

L’une des réactions les plus fréquemment entendues par le président de l’association interprofessionnelle Mouvement entreprises d’accueil en Lombardie, Salvatore Bongiovanni, est: «Si vous faites les non-vaccinés manger dehors, je ne viendrais plus dans cet établissement», tant les détenteurs d’un pass sanitaire se sentent discriminés.

Sur les réseaux sociaux se diffuse l’astuce logique de mentir sur sa situation vaccinale pour profiter du beau temps, relate le journal.

Andrea Fama, journaliste habitant à Rome, explique à Sputnik comment cela peut se dérouler:

«Imaginez: un groupe de 10 personnes pourrait appeler pour réserver une table et demander quoi faire si aucune d’entre elles n’a de pass sanitaire. Un employé du restaurant leur répond: "Pas de problème, nous avons des tables à l’extérieur, spécialement pour vous, où voudriez-vous vous installer: il y a une vue sur un lac, près d’un terrain de jeu ou ailleurs?" Et ils décident qu’ils veulent une table près d’un terrain de jeu parce qu’ils ont des enfants».

Ensuite, un autre groupe de 10 personnes rejoint le restaurant, tous en possession d’un green pass: «Ils veulent aussi dîner en terrasse, et il y a des tables. Mais on leur dit: "Désolé, toutes les places dehors sont occupées, vous pouvez prendre une table à l’intérieur". La crise sanitaire, un flux touristique réduit… Certes, les gérants choisissent une approche pragmatique. Tant qu’il y a des gens sans pass, et il y en a beaucoup, ils essaeront de faire s’asseoir les autres à l’intérieur –au cas où de nouveaux clients sans pass arrivent», précise Andrea.

«Jusqu’ici, ma petite amie et moi nous nous sommes toujours installés en terrasse (j’ai le pass, elle non), mais si ça continue comme ça nous allons dire que nous n’avons pas de pass», résume-t-il.

Des touristes outrés

Les clients italiens s’avèrent «plus compréhensifs», constate auprès du Corriere della Sera Umberto Carriera, fondateur du mouvement IoApro («J’ouvre»), composé de représentants du milieu de restauration qui dénoncent les mesures sanitaires imposées lors de la pandémie.

«Ceux qui restent à l’intérieur sont mécontents. On veut manger dehors pendant cette belle saison», rapporte-t-il. Pour les touristes, «venus ici pour le soleil et les couchers de soleil», il est plus difficile d’accepter la nécessité de s’installer à l’intérieur, explique le restaurateur.

Bilan italien

Les certificats sanitaires sont appliqués en Italie depuis le 6 août et permettent à leurs détenteurs, vaccinés ou récemment guéris, de se rendre au bar, au restaurant et de participer à des événements publics.

L’épidémie a coûté la vie à 128.914 personnes sur les 4.502.396 de cas recensés (avec 7.548 enregistrés en 24 heures), selon les données du ministère de la Santé pour le 25 août. Plus de 36 millions de personnes ont reçu deux injections de vaccin, soit 67,93% de la population de plus de 12 ans).

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
Italie, passeport sanitaire, vaccination, Covid-19, restaurant, restauration
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook