Europe
URL courte
Par
16811
S'abonner

Le marché européen ne cesse de connaître des hausses de prix du gaz qui a atteint un nouveau record, se négociant à plus de 750 dollars les 1.000 mètres cubes. Selon des experts, le lancement accéléré du Nord Stream 2 peut réduire cette flambée à l’approche de l’hiver.

Le prix du gaz sur le marché européen a établi un nouveau record, dépassant ce lundi 13 septembre les 750 dollars pour 1.000 mètres cubes, indique le site de la place boursière Intercontinental Exchange (ICE).

Au début des négociations, le coût des contrats à terme d'octobre était de 713,1 dollars pour 1.000 mètres cubes, avant de progresser sur la journée et de se fixer à 751,2 dollars à 14h36 (heure de Paris) sur le TTF, lieu de négociation du gaz naturel des Pays-Bas.

Les facteurs en cause

Cette hausse des prix est conditionnée par certains facteurs.

Certains analystes l’expliquent notamment par le manque de réserves en Europe en raison d’un hiver 2020-2021 très froid.

Le Président russe a déclaré le 9 septembre à Moscou à l’issue de ses pourparlers avec son homologue biélorusse que c’est la politique menée par les membres de la précédente Commission européenne qui influe sur les prix du gaz trop élevés en Europe.

Vladimir Poutine a alors rappelé que le gaz coûtait 650 dollars les mille mètres cubes sur le marché spot européen. Le cours du gaz russe, qui dépend également de la formation des prix du marché, est directement lié au cours du pétrole, c’est pourquoi les fluctuations sont «plus douces», souligne-t-il.

Par ailleurs, le chef de l’État avance que Gazprom ne vend pas son gaz à un prix aussi élevé et que ses contrats à long terme prévoient un prix bien inférieur.

«Ceux qui avaient consenti à conclure avec nous des contrats à long terme peuvent à présent se frotter les mains et jubiler, sinon ils auraient dû payer 650 [dollars], et Gazprom vend [son gaz] à l’Allemagne pour 220. Du moins c’était le cas tout récemment.»

Le lancement du Nord Stream attendu

La mise en exploitation du gazoduc Nord Stream 2, dont la construction a été achevée le 10 septembre, pourrait réduire les prix du gaz sur le marché européen.

Le lancement accéléré du gazoduc pourrait augmenter considérablement la liquidité du marché européen et soulager les tensions à l’approche de la saison de chauffage qui débute le 1er octobre, selon des experts interrogés par un média russe.

Bien que la date officielle de mise en service du gazoduc n’ait pas été annoncée, Alexeï Miller, président du conseil d'administration de Gazprom, a indiqué le 2 septembre que le Nord Stream 2 commencerait à fournir du gaz russe à l’Europe dès 2021, «pendant la saison de chauffage actuelle».

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Tags:
Russie, Europe, gaz, Gazprom, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook