Faits divers
URL courte
Par
12344
S'abonner

Une fusillade a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi à Saint-Ouen, faisant deux morts de 17 et 25 ans et un blessé de 16 ans. Selon une source policière contactée par Sputnik, les deux corps ont été découverts dans une cave.

Deux jeunes de 17 et 25 ans ont été tués et un troisième de 16 ans blessé dans une fusillade à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de lundi à mardi.

Selon de sources proches de l'enquête, citées par l’AFP, une rixe a éclaté aux alentours de minuit dans une cité de cette ville populaire située au nord de Paris, selon une source qui précise que les jours de l'adolescent blessé ne sont pas en danger.

La police a été alertée par un appel d'urgence pour des coups de feu. Sur place, la BAC a découvert un jeune blessé qui a été transporté à l'hôpital, et deux autres victimes qui sont décédées sur place, d’après une source policière.

Deux morts découverts dans une cave

Les deux morts ont été découverts dans une cave, a indiqué à Sputnik une source policière.

​L'un des deux jeunes a reçu une balle dans la gorge, le deuxième dans le torse, souligne la source, qui évoque un possible règlement de comptes. Dix interpellations ont été effectuées et une brigade de recherche et d'intervention (BRI) a été mobilisée, poursuit la source policière.

Du sang sur les lieux

Douze personnes ont été placées en garde à vue pour meurtre et tentative de meurtre en bande organisée, a pour sa part indiqué à l'AFP le parquet de Bobigny. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle.

Mardi matin, des tâches de sang étaient visibles au pied d'un des immeubles de la Cité Soubise bouclé avec des cordons de sécurité.

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Tags:
règlement de comptes, fusillade, Saint-Ouen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook