Faits divers
URL courte
Par
2107
S'abonner

Des détonations suivies par le retranchement de trois personnes dans un appartement: en ce 18 septembre, Toulouse a été le théâtre d’une intervention du RAID qui a débouché sur l’interpellation de fauteurs de troubles, tous connus des forces de l’ordre.

Un important dispositif de sécurité a été déployé ce vendredi 18 septembre à Toulouse où plusieurs personnes, probablement armées, s’étaient retranchées dans une résidence après que des détonations ont été entendues dans le quartier Rangueil, rapporte La Dépêche.

Tirs à larme de chasse

Comme le communiquera par la suite le procureur de la ville Dominique Azéari, cité par France Bleu, le tir était celui d’une arme de chasse. Les individus, qui étaient au nombre de trois, se trouvaient au moment où les détonations ont retenti à l’intérieur d’un véhicule. Ce n’est qu’ensuite qu’ils se sont barricadés dans l’appartement appartenant à l’un d’eux.

Interpellation par le RAID

Arrivés sur les lieux, les hommes du RAID ont pénétré dans l’immeuble -dont l’entrée avait été entre temps interdite aux résidents- vers 14h00 et les suspects n’ont pas tardé à se rendre avant de se voir conduire au commissariat de la ville.

Les trois sont connus de la police et totalisent «une série de 6 à 14 délits à leur actif», précise France Bleu.

La cause pour laquelle le feu a été ouvert n’a toujours pas été communiquée.

Selon 20 Minutes, aucun blessé n’a été pris en charge à l’extérieur du bâtiment.

Lire aussi:

Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Armés de marteaux et de couteaux, des militants turcs et arméniens s’affrontent sur l'A7 - images
Tags:
faits divers, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook