Faits divers
URL courte
Par
5213
S'abonner

Un homme a été grièvement blessé par balles devant une école maternelle de Marseille peu avant l'heure de sortie d'école vendredi, a appris l’AFP auprès des marins-pompiers et de la mairie de secteur.

Vendredi vers 16h00, un homme d'une trentaine d'années a été pris pour cible devant une école maternelle d'un quartier populaire du XVIe arrondissement, à Marseille, a indiqué à l'AFP Samia Ghali conseillère municipale.

Le pronostic vital de l'homme était engagé à l'arrivée des secours, ont indiqué les marins-pompiers. Aucun enfant n'a été blessé, selon la même source.

«Lors des coups de feu, la directrice a eu un très bon réflexe en confinant à l'intérieur de la classe les enfants», a indiqué une source policière.

«Je salue le sang-froid de la directrice, des enseignants et du personnel municipal», a réagi auprès de l'AFP Mme Ghali. «Cela s'est passé juste à côté de l'école, à 10 minutes de l'heure de sortie», a-t-elle souligné.

«On a évité le pire, mais on ne peut pas se dire: "Ouf! Ils ne sont pas sortis de l'école". On joue avec la mort», s'est insurgée l'ancienne maire du secteur.

Demande de renforts

La deuxième adjointe de la ville de Marseille demande à la maire de gauche Michèle Rubirola de signer avec l'État «un contrat d'objectif sur la sécurité» prévoyant notamment un renfort des effectifs de police.

«On nous a supprimé 200 policiers nationaux. Cela fait des années que je demande des renforts. Avec deux patrouilles de police pour tous les quartiers Nord c'est impossible d'assurer la sécurité des habitants», a fustigé l'élue qui a rejoint la nouvelle majorité municipale lors des dernières élections.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
coups de feu, Marseille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook