Faits divers
URL courte
Par
8451
S'abonner

Quatre heures dans un parking Indigo à Paris facturées 170.392 euros. Un habitant de Seine-et-Marne a eu la surprise de sa vie après que la borne automatique a appliqué le tarif de 42.500 euros par heure à son stationnement. Un bug informatique, selon Le Parisien.

Un homme de 62 ans habitant à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne) qui avait laissé son véhicule durant quatre heures dans le parking Indigo Saint-Sulpice à Paris et la borne demandait un paiement de 170.392 euros, rapporte Le Parisien le 22 septembre.

«Je suis arrivé samedi dernier vers midi à Paris et j'en suis reparti le même jour vers 16 heures. Et pour quatre heures de parking, la borne de paiement m'a demandé la modique somme de 170.392 euros!», raconte-t-il.

Bloqué sur le parking

Selon l’homme, la borne automatique a appliqué le tarif de 42.500 euros par heure. Le malheureux s’est retrouvé bloqué car aucun personnel n’était présent sur place.

«J'active donc la mise en relation avec le gardiennage du parking. Il me faudra attendre plus de 20 minutes pour qu'une personne me réponde d'un call center. Après un interrogatoire poussé, me demandant ma plaque d'immatriculation et mon numéro de téléphone, il se décide enfin à ouvrir la barrière», dit l’automobiliste.

Il n’était d’ailleurs pas le seul à faire face à ce problème. «Un ticket de stationnement sur deux était donné gagnant à la loterie avec un montant identique à 170.392 euros», explique-t-il.

«Un bug exceptionnel»

Jointe par Le Parisien, la direction d'Indigo s'est dite «navrée» et a reconnu «un bug informatique de l'application OPnGO qui a été réglé rapidement», «un bug exceptionnel».

Quant à l’homme, il a finalement reçu un SMS d'Indigo, l’invitant à payer 15,90 euros.

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Tags:
Paris, place de parking, automobile, stationnement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook