Faits divers
URL courte
Par
11860
S'abonner

Une jeune femme a été placée en garde à vue ce vendredi 25 septembre après avoir exercé pendant quatre mois au centre de santé Filieris de Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), où elle s’était faite embaucher en présentant un faux diplôme, annonce France 3 qui parle d’un de ses patients placés dans un coma artificiel.

Une femme de 36 ans a réussi à occuper durant quatre mois un poste de médecin généraliste au sein du centre de santé de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, malgré le fait qu’elle n’avait reçu aucune formation en médecine. Après que sa supercherie a été découverte, elle a été interpellée mercredi et placée en détention provisoire ce vendredi 25 septembre.

D’après France 3, au moment de son embauche, Samantha A. a présenté un faux diplôme de docteur en médecine, prétendument délivré par la faculté de Paris 13 Sorbonne. Pendant le temps qu’elle a travaillé, la femme n’a fait l’objet d’aucune plainte.

Interrogé par le média, Gérard Montagnon, président de l’Ordre des médecins de Saône-et-Loire, a expliqué que la procédure habituelle de recrutement avait été perturbé par le confinement et que toutes les formalités avaient été effectuées à distance. La femme a alors affirmé qu’elle n’avait pas exercé depuis trois ans car elle avait élevé son enfant. Elle a prétendu en outre avoir fait des stages d’interne dans plusieurs hôpitaux, dont ceux de Bondy et d’Avicenne à Bobigny.

C’est un membre du personnel administratif du centre de santé Filieris qui a repéré par hasard cette tromperie. Il a notamment trouvé une alerte lancée par l’ARS (Agence régionale de santé) en 2019 sur cette femme qui tentait précédemment de se faire embaucher comme infirmière et essayait de s’inscrire dans le listing Ameli sans avoir de diplôme.

Pour le moment, la falsificatrice est visée par deux plaintes et risque jusqu’à 5 ans de prison. Une enquête a été ouverte pour faux et usage de faux en écriture publique, exercice illégal de la médecine, blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui.

Un de ses patients, âgé de 67 ans, se trouve depuis 6 semaine en réanimation et a été placé dans un coma artificiel. Son épouse accuse la femme d’incompétence, ce qui a conduit son mari au «fond du gouffre». Le média parle également de plusieurs patients qui appellent désormais l’établissement par crainte d’avoir été mal soignés par la fausse médecin.

Lire aussi:

L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Des photos d’employés des pompes funèbres pendant l’enterrement de Maradona scandalisent l’Argentine
Sectarisme, boycott et chasse aux sorcières dans les universités: la France à la mode US?
Producteur passé à tabac: une nouvelle vidéo, filmée par un voisin, accable encore plus la police
Tags:
médecine, Covid-19, épidémie, France, Saône-et-Loire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook