Faits divers
URL courte
Par
5330
S'abonner

Le corps sans vie découvert ce lundi 28 septembre dans l’Isère est celui de Victorine, cette jeune femme disparue depuis samedi 26 septembre, a déclaré lors d’un point de presse la procureur de la République de Vienne. Pour l’instant, les causes de son décès restent inconnues.

Au cours des recherches menées par un chien policier, le corps de Victorine Dartois, jeune femme de 18 ans, disparue depuis le 26 septembre, a été découvert ce lundi 28 septembre dans «un ruisseau difficile d'accès», d’après la procureur de la République de Vienne Audrey Quey.

«Il est trop tôt pour dire à quand remonte la mort» de la jeune fille, a précisé Mme Quey en détaillant qu'un premier examen externe du corps «n'avait pas permis d'identifier les causes» du décès.

Plus tôt dans la journée, lors d’un point de presse tenu juste après la découverte du corps, la magistrate a déclaré que «tout laisse à penser qu’il ne s’agit pas d’un accident». Une enquête a été ouverte sous les chefs d'enlèvement, séquestration et homicide volontaire.

Appel à témoins lancé

Le corps a été trouvé grâce à un chien policier tentant de «retrouver la piste de Victorine», qui a marqué lundi matin au niveau d’un petit ruisseau, près duquel des chaussures correspondant aux baskets portées par la femme au moment de sa disparition, ainsi qu’un sac à main et un masque chirurgical ont été trouvés, a fait savoir la procureur lors d’un point de presse dans l’après-midi. Elle a annoncé le lancement d'un appel à témoins.

La sœur aînée de la jeune disparue en a déjà lancé un le 27 septembre sur les réseaux sociaux, partagé plus de 51.000 fois, postant des photos de sa petite sœur et décrivant sa tenue samedi. Elle a par ailleurs précisé la localisation de son dernier appel à 19h00, non loin du domicile familial.

Mme Quey a indiqué qu'elle se dessaisissait «dès ce soir» du dossier au profit du pôle criminel de Grenoble.

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook