Faits divers
URL courte
Par
15872
S'abonner

Dans le 9e arrondissement de Paris, une chambre de sept mètres carrés (selon la loi Carrez) située sous les combles est vendue pour la somme de 300.000 euros, c’est-à-dire à près de 43.000 euros le mètre carré.

L’annonce immobilière décrivait cet appartement du quartier parisien Notre-Dame de Lorette, proposé à 300.000 euros, comme ayant «deux pièces de 37 m2», soit un séjour avec cuisine, une salle d'eau avec WC et une grande chambre en mezzanine. 

Environ 8.000 euros le mètre carré était un prix «plutôt raisonnable», note Cnews, vu les prix immobiliers habituels de ce quartier huppé de la capitale allant jusqu’à plus de 10.000 euros le m2.

Un clapier pour un prix d’un hôtel particulier

Mais en réalité il s’agissait d’un appartement de 7 m2, selon la loi Carrez, avec des WC aménagés dans une douche se trouvant au milieu de la pièce principale.

Annoncé doté d’une «grande chambre» en mezzanine, le logement se trouve en réalité entièrement sous les combles, où un adulte peut à peine se tenir debout.

S’il est vendu, il pourrait ainsi battre le record du bien le plus cher de Paris, ajoute Cnews. En effet, en 2019, le prix le plus élevé au mètre carré pour un appartement était de 35.880 euros.

 

Lire aussi:

«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Navires iraniens en route vers le Venezuela? «Une provocation pour les USA, qui se prennent pour les rois du monde»
Incident nucléaire à Taishan: coup dur pour l’EPR made in France, en concurrence avec les USA
Perquisition à l'IHU où officie le professeur Raoult
Tags:
immobilier, appartement, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook