Faits divers
URL courte
Par
91733
S'abonner

Que le département du Morbihan soit en zone Alerte n’a pas empêché un fêtard près de Pontivy d’inviter ce 10 octobre une centaine de personnes sur les réseaux sociaux pour organiser une beuverie. Selon Ouest-France, une vingtaine de militaires ont été mobilisés pour interrompre cette soirée «privée».

Une soirée privée de type boîte de nuit avec des disc-jockeys, du champagne et du cannabis au menu a été organisée ce 10 octobre dans une salle à Cléguérec près de Pontivy, rapporte Ouest-France. Selon le quotidien régional, des invitations avaient été lancées sur les réseaux sociaux. Les désireux de toute la Bretagne n’avaient qu’à acheter leur billet.

Les gendarmes de Pontivy ont pourtant rapidement interrompu les festivités, les fêtards ont été priés de quitter les lieux.

«Nous avons fait le choix d’intervenir à 22h30, avec une vingtaine de militaires, pour empêcher cette soirée, non-autorisée en raison des conditions sanitaires», a révélé à Ouest-France le commandant de la compagnie de gendarmerie de Pontivy.

D’après le commandant de la compagnie de gendarmerie, les propriétaires n’étaient pas avertis de l’objet de la soirée, ni du nombre d’invités, qui n’avait pas été défini non plus par l’organisateur.

Une enquête va être ouverte et l’organisateur sera entendu.

Lire aussi:

Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo se propage sur la Toile
Taïwan annonce l'incursion dans son espace aérien de huit avions bombardiers et de quatre avions de chasse chinois
Le célèbre journaliste Larry King est décédé
Failles dans la gestion de la crise sanitaire: «C’est Bruxelles qui a sacrifié l’hôpital public français!»
Tags:
soirée, police, fête, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook