Faits divers
URL courte
Par
3214
S'abonner

C’est lors d'une balade dans une forêt des Vosges, samedi 10 octobre, qu’un promeneur a découvert un obus… qu’il a décidé d’emporter avec lui pour le déposer devant la gendarmerie.

Après avoir découvert, lors d’une promenade en forêt, un obus datant de la Seconde Guerre mondiale près de Châtel-sur-Moselle, dans les Vosges, ce promeneur, au lieu d’appeler les services de déminage, a décidé de l’emporter pour le déposer devant la gendarmerie, a fait savoir le quotidien local Vosges-matin.

Les gendarmes ont, pour leur part, réalisé le danger de la situation et ont rapidement mis en place un périmètre de sécurité. Les services de déminage sont arrivés sur les lieux et ont confirmé que l’engin était encore actif et aurait pu provoquer une explosion.

«Préférez un petit mot de soutien»

Toutefois, comme l’obus a été neutralisé et emporté pour être détruit, les gendarmes ont résumé l’incident sur leur page Twitter avec une note d’humour.

«Quitte à déposer anonymement quelque chose devant une gendarmerie, préférez un petit mot de soutien ou un joli dessin», ont-ils écrit.

Avant de revenir à un ton plus sérieux et de rappeler les règles à suivre en cas de découverte dangereuse de ce genre, notamment «ne pas manipuler l’engin suspect» et «composer le 17».

Fin juillet, un homme avait découvert dans son champ, dans le Calvados, six grenades datant de la Seconde Guerre mondiale et les avaient ramenées chez lui. Il avait toutefois appelé les gendarmes.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
découverte, gendarmerie, Seconde Guerre mondiale, obus, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook