Faits divers
URL courte
Par
13355
S'abonner

Dans la nuit de jeudi à vendredi à Rennes, un homme hospitalisé en urgence a brandi un couteau, menaçant le personnel. Il n’a été maîtrisé qu’après deux coups de feu tirés par les forces de l’ordre, rapporte Ouest-France.

Dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 octobre, vers 00h30, un homme de 52 ans conduit par les sapeurs-pompiers aux urgences du CHU de Pontchaillou, à Rennes, est devenu très agressif. Sur place, il a sorti un couteau et menacé le personnel hospitalier, relate Ouest-France.

Deux coups de feu

Les forces de l’ordre sont intervenues rapidement. Ne parvenant pas à calmer l’individu, ils ont fait usage de leur arme de service pour le neutraliser. Deux balles ont été tirées, l’une d’elles le blessant légèrement à la cuisse. Il a finalement pu être maîtrisé.

«C'est un nouveau cap qui est franchi», s'inquiète un membre du personnel cité par France bleu. «Nous subissons régulièrement des actes de violence, mais là ce sont des coups de feu qui ont dû être tirés», ajoute-t-il.

Les motifs de son comportement par rapport au personnel de l’hôpital restent flous. Une enquête a été ouverte.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
urgence, coups de feu, arme à feu, police, France, Rennes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook