Faits divers
URL courte
Par
3315
S'abonner

Un généreux bienfaiteur, décédé il y a peu, a légué à la commune de Saint-Priest-la-Feuille (Creuse) un patrimoine estimé à plus d’un million d’euros, soit plus que le budget annuel du village, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine. La municipalité doit désormais réfléchir à comment investir ce don inattendu.

La commune de Saint-Priest-la-Feuille (Creuse) est devenue l'unique héritière d'un patrimoine d'une valeur de plus d'un million d'euros. Un notaire du donateur a appelé début octobre la maire Josiane Vigroux Aufort pour annoncer la nouvelle.

«On ne s'attendait pas du tout à ça», confie-t-elle à France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Plusieurs biens légués

Le testateur, décédé il y a peu, a légué au total deux maisons et un corps de ferme sur la commune de Saint-Priest-la-Feuille, un appartement à Cagnes-sur-Mer ainsi que sa résidence principale dans l'Essonne. La valeur estimée de ce don est plus importante que le budget actuel de la commune de 771 habitants.

«Nous avons été estomaqués quand nous avons su tout ce comportait ce legs», insiste, Josiane Vigroux Aufort.

Entreprendre de nouveaux projets

Maintenant, la ville doit réfléchir à des projets pour profiter de ces biens. La maire envisage par exemple d’utiliser l'une des maisons léguées sur la commune pour en faire une maison d'assistantes maternelles, une salle polyvalente ou bien une maison intergénérationnelle. Les habitants du village sont invités eux aussi à participer. La mairie a installé dans ses locaux une boîte à idées. Quant à l'autre maison de Saint-Priest-la-Feuille, elle sera transformée en gîte communal.

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Tags:
budget, donateurs, Creuse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook