Faits divers
URL courte
Par
4134
S'abonner

Une petite fille de trois ans du nom de Tessy, enlevée à Toulouse en février dernier par son père après un week-end de garde, a retrouvé sa maman huit mois plus tard, à Quito en Équateur. La justice française a ouvert une instruction contre son père.

Une petite fille âgée de trois ans a été enlevée par son père, un Nîmois, en février 2020. Elle a retrouvé sa maman, ce jeudi 15 octobre à Quito (Équateur).

«Des retrouvailles intenses!», s'est félicitée la mère heureuse Valérie Lopez sur la page Facebook «Enlèvement Tessy».

L'histoire a commencé en février 2020, lorsque le père de Tessy, Jean-Louis Verrier, ne l'a pas ramenée à sa maman après son week-end de garde.

Le Nîmois s'est contenté d'annoncer dans un mail qu'il partait vivre avec sa fille à Cuba.

Sa trace a été retrouvée en Équateur où il s'est installé après avoir pris un vol pour Cuba et séjourné au Panama et en Colombie.

La fille enfin récupérée

Valérie Lopez, contactée par téléphone, a annoncé ce jeudi 15 octobre 2020 à Midi libre qu'elle avait enfin récupéré sa fille.

Le père aurait remis l'enfant à l'ambassade de France à Quito en Équateur. «Tessy a été retrouvée, elle va bien, elle est en sécurité. Ses blessures psychologiques et émotionnelles prendront du temps à guérir. Mais le plus important, c’est qu’elle est de nouveau avec maman», a écrit Valérie Lopez, dans un message sur son compte Twitter.

Jean-Louis Verrier, le père de Tessy, devra répondre de ses actes devant la justice française. Selon France 3, une instruction est en cours.

Lire aussi:

Deux suppositoires par jour: l’Institut Pasteur de Lille teste un médicament contre le Covid
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
L’histoire des Malgré-nous devient le sujet d’un jeu immersif dans le Haut-Rhin et provoque la polémique
Tags:
enlèvement, Equateur, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook