Faits divers
URL courte
Par
2225
S'abonner

Une femme souffrant d'un cancer du sein espérait collecter des fonds pour un traitement expérimental en Allemagne, mais sa cagnotte, installée dans une boulangerie de Padoux, a été volée.

La bagatelle de 100.000 euros, c’est le coût du traitement expérimental que souhaite suivre une mère de famille de 33 ans atteinte d’un cancer du sein agressif. Pour lui offrir cette possibilité, il a été décidé de mettre une cagnotte sur le comptoir d’un magasin local de Padoux (Vosges).

Le traitement, actuellement testé en Allemagne, n’est pas disponible en France, a-t-elle expliqué à France Bleu Sud.

Une telle somme, «c’était impossible pour nous», a confié la femme, habitante de Baccarat (Meurthe-et-Moselle) qui travaille à l’ehpad de Rambervillers.

Dix jours sur le comptoir

Cependant, ce traitement semble être reporté, vu que la cagnotte a été volée, indique Vosges Matin.

L’urne pour récolter les fonds des sympathisants est restée sur le comptoir pendant dix jours. Scandalisés, les employés de la boulangerie ont affirmé ne pas imaginer comment le vol avait pu se dérouler.

Une cagnotte en ligne a été ensuite lancée sur Facebook par les proches de la femme, ses collègues de l’ehpad et les commerçants.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un important incendie au Havre, une épaisse fumée est visible à des kilomètres - vidéos
Tags:
cagnotte, cancer, traitement, Vosges
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook