Faits divers
URL courte
Par
4314
S'abonner

Une septuagénaire, signalée disparue le 12 octobre par ses proches à Toulouse, a été découverte morte le 18 dans un placard à son domicile. Elle présentait des plaies de coups de couteau. Son fils, souffrant de troubles psychiatriques, a été interpellé.

Une femme de 72 ans a été retrouvée morte le 18 octobre. Elle a été tuée de plusieurs coups de couteau, rapporte La Dépêche du midi.

Selon le quotidien, les forces de l’ordre recherchaient la victime, demeurant dans le quartier d’Empalot, à Toulouse, depuis le 12 octobre après que ses proches avaient alerté sur sa disparition. Même les premières vérifications effectuées par les enquêteurs de la sûreté départementale n’avaient rien donné.

Pourtant, en milieu de semaine, la police, arrivée au domicile de la septuagénaire, y a rencontré le fils de la disparue. Comme le précise La Dépêche du midi, l’homme d’une quarantaine d’années, connu pour ses troubles psychiatriques et son comportement violent, a assuré aux fonctionnaires que sa mère était partie faire des courses.

Cachée dans un placard

Le 18 octobre, une voisine, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de la femme disparue, a contacté les forces de l’ordre du commissariat central. D’après le quotidien, elle aurait raconté plusieurs événements suspects.

Après avoir décidé de revenir sur les lieux, les fonctionnaires de la sûreté ont été surpris par l'odeur pestilentielle qui s’échappait de l’intérieur du logement. Ils ont ainsi compris qu’il s’agissait d’un corps en état de décomposition, relate le quotidien.

La septuagénaire a alors été découverte cachée dans un placard du domicile. Le Dépêche du midi indique que son décès, causée probablement par de nombreux coups de couteau, remonterait à plusieurs jours, peut-être en début de semaine.

Le fils de la victime, présent sur place lors de la perquisition, a ainsi été interpellé et placé en garde à vue. Le suspect a été auditionné par les enquêteurs et ces derniers semblaient convaincus par le fait que cet individu avait commis le crime.

Les investigations, confiées à la sûreté départementale, sont en cours.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
interpellation, troubles psychiques, Toulouse, décès, attaque au couteau, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook