Faits divers
URL courte
Par
12687
S'abonner

Un apiculteur s’est vu refusé par les autorités de détruire un nid de frelons asiatiques chez un particulier et a décidé de le déposer devant les portes de la mairie de Mauron, dans le Morbihan, rapporte Ouest France. La municipalité a porté plainte pour mise en danger de la vie d’autrui.

Après que les autorités municipales ont interdit à un apiculteur de détruire un nid de frelons asiatiques découvert dans un espace privé, le spécialiste a déposé 1.500 de ces insectes devant la mairie de sa commune située dans le Morbihan, relate Ouest France.

L’homme, qui s’occupe également de la destruction des nids de frelons, n’avait pas réussi à obtenir une autorisation auprès du service technique pour en éliminer un. «Cela m’a été refusé sur le fait que le nid est sur le domaine privé», explique Christian Gransland cité par le quotidien. «Je suis ami de l’abeille et ennemi du frelon asiatique», ajoute-t-il.

Faute d’autorisation, il décide d’agir car «si le nid est si dangereux à la porte de la mairie et que je suis un fou de l’avoir posé là, pourquoi chez le particulier, il n’est pas tout aussi fou de le laisser là».

La mairie réagit

En réaction à cet incident, la municipalité a déposé plainte à la gendarmerie contre l’apiculteur pour mise en danger de la vie d’autrui, précise auprès de Ouest France Yves Chasles, maire de Mauron, qui affirme n’avoir «rien contre l’apiculteur […] mais il s’y prend mal, car il a mis en danger nos concitoyens».

Cependant, la mairie ne reste à pas à l’écart du problème, assure pour sa part Jean-Claude Coudé, ancien chef des sapeurs pompiers, cité par le quotidien. Le particulier peut avoir recours aux services d’un professionnel. Les frais seront en partie remboursés par la mairie. Alors que l’intervention d’un chasseur de frelons coûte 100 à 120 euros, la municipalité s’engage à rembourser 30 euros, souligne M.Chasles.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
danger, mairie, apiculture, Morbihan, frelon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook