Faits divers
URL courte
Par
48848
S'abonner

L’installation pour Halloween d’une tête décapitée dans un McDonald’s de Cagnes-sur-Mer, près de Nice, a provoqué un tollé auprès des clients, et ce à peine une semaine après le meurtre de Samuel Paty, relate Nice-Matin. L’enseigne assure que la «faute est complètement étrangère à cette dramatique actualité».

Le McDonald’s du centre commercial Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) a accroché dans sa salle une tête décapitée pour Halloween, relate Nice-Matin le 22 octobre. Les clients, puis les internautes, ont été choqués par la décoration qui évoque pour beaucoup l’assassinat du professeur Samuel Paty à Conflans moins d’une semaine auparavant.

«Honteux», «irrespectueux», «de la provocation», «très très mauvais goût»: les critiques sont unanimes sur les réseaux sociaux quant à ce choix de décoration pour le moins maladroit. Le maire de la commune voisine de La Colle-sur-Loup, Olivier Morvan, c’est quant à lui indigné sur Facebook mercredi soir: «J’étais très choqué», commente-t-il auprès de Nice-Matin.

La tête décapitée a été retirée dès jeudi, après la publication du quotidien local, tandis que les appels au boycott de ce restaurant se multiplient sur le Net.

La direction se défend

Face à ce début de polémique, Jean-Pierre Andreis, responsable des franchises locales du fast-food américain, explique qu’une décoration «semblable» avait déjà été installée l’année dernière. Cette année, elle a été placée le 13 octobre, soit trois jours avant l’attentat de Conflans.

«Les collaborateurs ont mis en place [la tête décapité, ndlr] sans faire attention», assure-t-il auprès de Nice-Matin. «C’est une faute d’inattention complètement étrangère à cette dramatique actualité. Dès que nous avons su que cela a pu heurter des personnes, nous avons fait le nécessaire».

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
polémique, décoration, Halloween, restaurant, McDonald's
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook