Faits divers
URL courte
Par
3330101
S'abonner

Les forces de l’ordre ont été déployées sur la place Charles-de-Gaulle et les alentours de l’Arc de triomphe à Paris suite à une alerte à la bombe ce mardi 27 octobre. Elles ont procédé à une vérification. De plus, un sac de munitions de guerre a été retrouvé non loin de la tour Eiffel, selon une source policière.

Une alerte à la bombe ce mardi 27 octobre a causé une évacuation de l’Arc de triomphe et le déploiement des forces de l’ordre vers 15 heures sur la place Charles-de-Gaulle à Paris.

​L’Arc de triomphe a été évacué cet après-midi et le secteur bouclé par la police; aucun véhicule n’a pas pu accéder au rond-point de l'Étoile ce qui a causé une perturbation très importante du trafic.

Des démineurs de la préfecture de Paris et un chien policier se présentent sur les lieux, selon Actu Paris.

L’alerte à la bombe dans le secteur de l’Arc de triomphe a été levée à 17h15, précise le média.

Un porte-parole de la préfecture de Paris a confirmé à RIA Novosti que lors de la vérification lancée suite à une alerte à la bombe, rien n’avait été découvert.

Des munitions trouvées non loin de la tour Eiffel​

En outre, un sac de munitions de guerre -de calibres 7,62mm, 12 et 9mm- a été retrouvé non loin de la tour Eiffel, sur le champ de Mars, selon les informations communiquées par une source policière à Sputnik.

Un périmètre de sécurité a été mis en place sur le champs de Mars suite à la découverte du sac de munitions.

D’après un journaliste de BFM TV, les démineurs ont constaté que le sac était plein «de munitions opérationnelles et de différents calibres».

Dans ce contexte, la station de métro Charles-de-Gaulle-Étoile a été fermée. Le trafic sur les lignes 1, 2 et 6 du métro et du RER A a été interrompu.

Lire aussi:

Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
France, Paris, évacuation, bombe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook